Finnegans Wake

de James Joyce (1982)

Synopsis

Moyenne

18.8

4 votes

TRES BON

Traduit pour la première fois dans sa version intégrale, Finnegans Wake, oeuvre rebelle, s'exprime par épiphanies, telles que définies dans Ulysse - c'est-à-dire ces instants où les mots comme des photons reconstituent la figure d'interférence, visible seulement dans sa frange brillante. Pour certains, la révolution est à peine suffisante. Ils partent, hantent les asiles dont ils font une bibliothèque, habitent les prisons où flotte le feu de leurs rêves, créent un pseudo-langage qui n'est plus entendu mais reconnu de leurs seuls semblables. Errants jusqu'à l'inconsistance, telle la révolutionnaire russe Alexandra Kollontaï : " ... Comme j'aimais Kuusa en septembre... l'odeur des pins et, comme des toiles d'araignées tendues entre eux, les nuages chargés de rosée, au matin. "

Titre original : Finnegans Wake (1967)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2005 Editions Folio

Française Langue française | Traduit par Philippe Lavergne | 924 pages

1997 Editions Folio

Française Langue française | 928 pages | ISBN : 9782070402250

2002 Editions Faber & Faber

Irlandaise Langue irlandaise | 628 pages

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !