15 serial killers

de Harold Jaffe (2008)

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Aux Etats-Unis, la violence, industrialisée, a ses producteurs, ses sponsors, et ses stars : Charles Manson, Ted Bundy, the Unabomber… Avec 15 Serial Killers, Harold Jaffe s’empare de ces figures effrayantes, au statu quasi iconique outre Atlantique, pour construire quinze récits, quinze « docufictions » d’une grande variété de traitement littéraire, qui toujours cependant mettent le lecteur dans un position inconfortable, soulignant l’ambiguïté fondamentale de notre rapport à la violence.

Puritanisme et moralisme, libéralisme et violence, les interfaces identitaires sont troubles, les arrangements douteux entre la répression des instincts et l’intérêt de leurs dominations. La société de consommation - telle qu’elle est organisée par le capitalisme omnivore et sa technologie - flirte volontiers avec l’abjection, constate Jaffe. Le consommateur - et l’audience est familiale - est programmé à condamner ce qu’il consomme, conditionné à réprimer ce qu’il convoite, soumis à ce qui passera pour dramatique, romanesque, ou à suspense.

15 Serial Killers se présente comme une fabrique de fictions qui existerait comme un contraire inassimilable, comme le reflet hyper grimaçant des représentations médiatiques de la violence en Amérique.

Titre original : 15 serial killers (2003)

1 édition pour ce livre

2008 Editions Cambourakis

Française Langue française | Traduit par François Happe | 208 pages | ISBN : 2916589155

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !