Critique de la faculté de juger

de Emmanuel Kant (1790)

Synopsis

Moyenne

16.0

2 votes

BON

«Ainsi, c'était l'entendement en propre, qui a son domaine propre et assurément dans la faculté de connaître, dans la mesure où il contient des principes de connaissance constitutifs a priori, qui devait, par la critique nommée généralement critique de la raison pure, être mis en place, contre tous les autres prétendants, dans une possession sûre mais unique. De même fut indiquée, dans la Critique de la raison pratique, la possession de la raison, qui ne contient nulle part des principes constitutifs a priori, sauf eu égard à la faculté de désirer.Savoir maintenant si la faculté de juger, qui, dans l'ordre de nos facultés de connaître, constitue un intermédiaire entre l'entendement et la raison, a aussi, en elle-même, des principes a priori ; savoir si ceux-ci sont constitutifs ou simplement régulateurs (en n'indiquant pas ainsi de domaine propre) et si elle donne a priori une règle au sentiment de plaisir et de peine, en tant qu'intermédiaire entre la faculté de connaître et la faculté de désirer (tout comme l'entendement prescrit a priori des lois à la première, mais la raison à la seconde) : ce sont là les questions dont se préoccupe la présente critique de la faculté de juger.»Kant.

Titre original : Kritik der Urteilskraft (1790)

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2015 Editions Flammarion (GF)

Française Langue française | 544 pages | Sortie : 2 Septembre 2015 | ISBN : 2081366665

2000 Editions Vrin

Française Langue française | Traduit par Alexis Philonenko | 481 pages | Sortie : 3 Mai 2000 | ISBN : 9782711611607

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !