Perdido Street Station, tome 1

de China Miéville (2003)

Synopsis

Moyenne

16.5

19 votes

BON

Nouvelle-Crobuzon: une métropole tentaculaire et exubérante, au cœur d'un monde insensé. Humains et hybrides mécaniques y côtoient les créatures les plus exotiques à l'ombre des cheminées d'usine et des fonderies. Depuis plus de mille ans, le Parlement et son impitoyable milice règnent sur une population de travailleurs et d'artistes, d'espions, de magiciens, de dealers et de prostituées. Mais soudain un étranger, un homme-oiseau, arrive en ville avec une bourse pleine d'or et un rêve inaccessible: retrouver ses ailes. Isaac Dan der Grimnebulin, savant fou et génial, accepte de l'aider. Mais ses recherches vont le conduire à libérer une abomination sur la ville tout entière...

Titre original : New Crozubon, book 1 : Perdido Street Station (2000)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2006 Editions Pocket (Fantasy)

Française Langue française | 435 pages | ISBN : 2266165402

2006 Editions Pocket

Française Langue française | Traduit par Nathalie Mege | 448 pages | ISBN : 2266165402

2003 Editions Fleuve (Noir - Rendez-vous ailleurs)

Française Langue française | 372 pages

D'autres livres dans ce genre

9 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Saintrailles Le 25 Janvier 2014 à 15:24
    Nouvelle-Corbuzon est un véritable panorama de l'imagination foisonnante de Miéville, qui n'a pas peur de mettre les mains dans le cambouis pour en décrire la faune et les quartiers louche. Je recommanderais ce roman aux amateurs de fantasy urbaine, d'univers originaux ou steampunk. Reste que je n'ai pas trop accroché aux persos, ni à certains tics d'écriture, malgré mon intérêt pour l'intrigue.
  • Miss November Le 30 Novembre 2016 à 10:50
    Une écriture fluide et agréable et des personnages avec une vraie personnalité, qui sont loin des clichés que l’on croise parfois au détour d’un millième roman. Toutefois, il se passe assez peu de choses dans ce premier tome de Perdido Street Station. L’univers est par ailleurs très riche mais beaucoup de détails, au demeurant intéressants, sont seulement survolés sans être réellement explicités.
  • Capitaine Shadok Le 25 Juin 2018 à 19:54
    Une ville grouillante, fourmillante dans un univers plutôt steampunk … C'est vrai que l'exposition de l'univers et la présentation des personnages prennent la plus grande part de ce tome 1, ce qui donne une intrigue qui ne se développe que lentement.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !