Je suis en vie et tu ne m'entends pas

de Daniel Arsand (2016)

Synopsis

Moyenne

15.9

11 votes

BON

Quand l’Allemand Klaus Hirschkuh débarque à la gare de Leipzig, ce jour de novembre 1945, c’est une ville détruite qu’il redécouvre pas à pas. Le jeune homme qui marche dans ces décombres est lui-même en morceaux. Il vient de passer quatre ans à Buchenwald. Parce qu’il est homosexuel. À bout de forces, il est une ombre, un fantôme. Scandaleusement vivant pourtant. Et il n’a pas fini d’expier. Un garçon ordinaire, une différence ordinaire, une simple vie, un trajet : Klaus s’exile en France et y traverse une moitié de siècle – le travail, l’amitié, l’amour, l’espoir et les déceptions, les chagrins et la joie – pour s’entendre chasser, à l’aube des années 1990, d’une cérémonie du souvenir dans la province française aux cris de “les pédés aux fours !”. Survivre : un miracle et une responsabilité dont la réalisation n’a pas à être spectaculaire mais qui relève d’un combat intime, tenace, insurmontable parfois, solitaire souvent, et toujours sans répit. Le roman de Daniel Arsand invente la langue digne de ce combat à poursuivre, mélange rigoureux et explosif de sécheresse, de rage et de lumière. Je suis en vie et tu ne m’entends pas est un texte crucial, qu’on voudrait confier personnellement à chacun de ses lecteurs, comme un viatique, un talisman, à la fois miracle et responsabilité.

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2018 Editions Babel

Française Langue française | 266 pages | Sortie : 7 février 2018 | ISBN : 9782330090708

2016 Editions Actes Sud (Domaine français)

Française Langue française | 266 pages | Sortie : 2 mars 2016 | ISBN : 9782330060428

2016 [E-book] Editions Actes Sud

Française Langue française | 270 pages | Format : AZW | ISBN : 9782330063412

D'autres livres dans ce genre

3 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Leelo Le 06 Janvier 2019 à 20:32
    Je comprends la force du texte dans sa forme, dans son ton, dans ses mots durs mais c'est également cela qui m'a donné l'impression d'être déconnectée du récit, de cette voix qui survit malgré l'horreur, malgré la solitude, malgré le malheur. Cette façon d'écrire, ce n'est pas pour moi, dommage.
  • Floflyy Le 25 Février 2021 à 16:03
    Ma première claque de 2021. Ce roman dormait dans ma bibliothèque depuis longtemps et me faisait peur par le fond ET la forme. Finalement j'ai été conquis. Ce discours introspectif pendant 200 pages sur la façon de se réadapter à la vie après les camps de concentration est bouleversant. Les mots et les scènes choisis sont percutants et dérangeants. On ne ressort pas de cette lecture indemne.
  • lisagiraudtaylor Le 08 Octobre 2021 à 20:50
    L’émotion est là, à chaque coin de page, où la rudesse de cet amour de Klaus pour Heinz, et d’autres, peut-être, sûrement, n’est pas envisageable, n’est pas raisonnable… et son internement, c’est aussi sa faute, non ? Roman subtil, profond, intense, qui plonge dans l’horreur vécu par les homosexuels allemands, dès 33, qui furent, parmi les premiers, à tâter des répressions morales nazies.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !