La mouette

de Anton Tchekhov (1896)

Synopsis

Moyenne

15.9

27 votes

BON

« Mon père et ma mère ne veulent pas que je vienne ici. Ils disent que c’est la bohème ici… ils ont peur que je devienne actrice… Mais je suis attirée par ce lac comme une mouette… Mon cœur est plein de vous. » Nina deviendra bien actrice, mais elle s’éloignera de l’écrivain Treplev qui un jour a symboliquement déposé à ses pieds une mouette qu’il venait de tuer : « C’est comme ça bientôt que je me tuerai moi-même. »

Titre original : Tchaïka (1896)

5 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2017 Editions Folio (Théâtre)

Française Langue française | 176 pages | Sortie : 19 Janvier 2017 | ISBN : 9782072697302

2001 Editions Babel

Française Langue française | Traduit par André Markowicz et Françoise Morvan | 216 pages

1999 Editions Le Livre de Poche (Théâtre de poche)

Française Langue française | Traduit par Antoine Vitez | 145 pages | ISBN : 225303777X

1999 Editions Le Livre de Poche (Le Théâtre de Poche)

Française Langue française | 112 pages | ISBN : 225303777X

1984 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | Traduit par Antoine Vitez | 160 pages | ISBN : 9782253037774

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

4 commentaires

  • Simone's armada Le 07 Février 2012 à 15:02
    La plus belle pièce que je n'ai jamais lue. Une réflexion sur la création artistique et l'existence, au coeur même d'une création sublime.
  • Animata99 Le 19 Juin 2017 à 18:56
    On retrouve la fragilité et la force des personnages de Tchekhov, leur apparente frivolité, qui cache en réalité un abîme de souffrances et de questions sans réponse, la première lecture m'a surprise, je cherchais pourquoi on parlait de tournant dans le théâtre... Puis à la deuxième lecture, j'ai compris. Cette pièce ne peut pas vous laisser de marbre, elle traite de la condition de l'artiste.
  • Rintintin Le 09 Décembre 2017 à 20:45
    Il faut replacer la pièce dans le contexte de l'époque où elle a été créée, pour avoir une idée du style totalement avant-gardiste de l'auteur, du danger de l'effet miroir narcissique de l'artiste maudit qui rêve d'être l'artiste reconnu voire adulé, c'est d'une beauté sublime. Le chant du cygne.
  • jusquicitoutvabien Le 05 Juillet 2018 à 11:54
    J'avais eu la chance de pouvoir voir une adaptation de cette pièce au théâtre, la lecture de La Mouette n'a que confirmé mon amour pour cette pièce que je trouve forte et touchante.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !