Ma Vie

de Anton Tchekhov (1971)

Synopsis

Moyenne

14.0

1 vote

MOYEN

Missaïl Polzoniov vient de se faire licencier de son poste. C’est la septième fois. Il voudrait faire un travail physique, mais son père veut qu’il continue la glorieuse lignée intellectuelle de la famille.

Son temps libre, Polzoniov l’occupe à être bénévole dans un théâtre d’amateur. Il aide à la confection des décors et autres tâches non visibles du public.

Une amie de sa sœur Cléopâtre, Anna Blagovo, lui donne une recommandation pour une place dans les chemins de fer. Il est embauché comme télégraphiste à la gare de Doubétchnia, située à dix sept verstes de la ville. En effet, les ingénieurs du chemin de fer réclamaient un pot de vin de cinquante mille rouble pour faire la gare en ville…

Polzoniov s’ennuie et il est affamé. Aussi, quand le directeur de la ligne lui annonce qu’il sera licencié dans deux semaines, il part immédiatement faire le peintre en bâtiment chez son ami Redka. Il a l’impression de revivre. Il est libre, n’habite plus chez son père. En outre, il est apprécié par les peintres.

Puis vient le temps des désillusions : la paie qui tarde à venir, les vols entre ouvriers, l’injustice de ceux qui ont un peu ou beaucoup de pouvoir. Deux personnes s’intéressent à lui et le défendent contre les bien-pensants de la ville, le Docteur Blagovo et Maria Doljikov. À leur contact, il sent qu’il a besoin d’apprendre plus.

La conduite de Polzoniov inquiète pourtant les autorités. Il est convoqué chez le gouverneur. Sa conduite risque de tenter d’autres personnes. Il doit changer d’attitude ou partir.

Maria passe de plus en plus de temps avec lui et tous deux partent s’installer à côté de la gare de Doubétchnia et se marient. Ils sont tous les deux partisans de la « marche vers le peuple » du mouvement des populistes, sorte d’utopie qui va se fracasser sur l’ignorance des paysans, les vols, l’alcoolisme. Maria ne le supporte plus, le quitte et part pour Saint Pétersbourg.

Cléopâtre est enceinte de Blagovo, la sœur et le frère habitent ensemble en attendant l’enfant, Cléopâtre est malade, Blégovo l’abandonne, Polzoniov reçoit une lettre de Maria lui demandant le divorce.

Quelques années plus tard Polzoniov est devenu entrepreneur. Il a recueilli sa nièce et, le dimanche, ils vont sur la tombe de Cléopâtre.

Titre original : Moïa jizn

1 édition pour ce livre

2016 Editions CreateSpace

Française Langue française | 396 pages | ISBN : 9781533031396

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • heavenkun Le 06 Novembre 2016 à 14:15
    Le conte partage beaucoup de similitudes avec la vie personnelle de Chekhov. Situé dans une ville provinciale du sud de la Russie, il rappelle la maison d'enfance de Taganrog. Aussi, l'utilisation réussie de l'auteur d'un narrateur en première personne souligne son identification avec une grande partie de l'intrigue. Bien que ce ne soit pas une autobiographie, Ma Vie peut être lue comme un réci

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !