Nous allions vers les beaux jours

de Patrick Cauvin (1981)

Synopsis

Moyenne

17.2

6 votes

TRES BON

Victoria Shernin rêvait d'être Gaby Morlay. Le cinéma de La Canebière l'attirait comme un aimant, chaque dimanche. Et Vic était si jolie, « c'était la vie même a une lettre près », qu'elle décrocha un rôle aux studios de Marseille. Elle serait Rose Sariel à l'écran. A Paris, Paul Levin poursuit le même rêve. Son rôle préféré est l'Aiglon et le roi n'est pas son cousin lorsqu'il obtient un premier accessit de tragédie à la Comédie Française avec justement ce grand rôle. Il changera lui aussi de nom, il devient Paul Morange à l'affiche. Ni Victoria ni Paul ne réalisèrent qu'un régime politique qui les empêchait de porter leurs noms, d'être eux-mêmes, les empêcherait un jour d'être et les supprimerait. Perdus dans leur rêve d'avenir, ils ne sentent pas l'imminence du danger pour les Juifs. Paul a bien envoyé à l'abri sa mère et ses tricots. Mais lui ne peut abandonner son rôle, il ne le retrouverait pas. Quant à Vic elle a bien vu filer à l'étranger le marchand de pizzas du quartier, mais son père lui a dit qu'elle avait son étoile dans le ciel et elle y croit. La destinée les réunit à la gare de Lyon mais les sépare avant d'atteindre la ligne de démarcation. Ils sont arrêtés. Ils joueront la comédie une dernière fois. La propagande nazie veut un film destiné aux représentants de la Croix-Rouge internationale intitulé : « Le Führer offre un village aux Juifs ». La comédie fut réussie, on y a cru! Mais quel don les acteurs avaient-ils pour nier le froid, la faim et la mort et simuler le bonheur. Les amis de Vic et de Paul témoignent et rendent cet épisode historique bouleversant.

1 édition pour ce livre

1988 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | 376 pages

D'autres livres dans ce genre

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • Marion sait lire Le 02 Juin 2016 à 22:01
    Un episode de la Shoah dont j'ignorais tout. Je ressors de ce récit complètement assommée. Un texte très dur à lire, mais je suis contente de l'avoir fini. Je risque de mal dormir ce soir, quand meme...

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !