Nuit

de Edgar Hilsenrath (1964)

Synopsis

Moyenne

16.6

19 votes

BON

Resté censuré en Allemagne près de 20 ans, Nuit est aujourd’hui considéré comme le chef d’œuvre d’Edgar Hilsenrath. C’est la nuit permanente sur le ghetto de Prokov. Au fil des jours, dans un décor apocalyptique, Ranek lutte pour sa survie. Les personnages sont réduits à des ombres... comme s’ils n’avaient plus ni âme ni corps. Pourtant, dans ce brouillard permanent, surnagent des éléments de vie : la faim, le froid, les scènes d’amour hâtives, de pendaisons (ratées) ou d’accouchement au milieu du ghetto montrent que l’humanité demeure. L’écriture est plus sage que dans les livres précédents, et le style mécanique, concis, halluciné… quasiment cinématographique. Hilsenrath s’est inspiré pour Nuit de sa propre histoire, et du ghetto ukrainien où il a passé quatre ans entre 1941 et 1945. C’est d’ailleurs la genèse de ce livre, qu’il a réécrit vingt fois entre 1947 et 1958, qui est racontée dans Fuck America. En Allemagne, Nuit, publié en 1964, a été saboté par son propre éditeur, qui craignait les réactions à cette approche, très crue, de la Shoah : la moitié du tirage a été envoyée en service de presse et le livre, épuisé en un mois, n’a jamais été réimprimé. Aujourd’hui, le livre s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires dans le monde.

Titre original : Nacht (1964)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2014 Editions Le Tripode

Française Langue française | Traduit par Jörj Stickan ; Sacha Zilberfarb | 592 pages

2014 Editions France Loisirs (Molécule)

Française Langue française | 698 pages

2012 Editions Attila

Française Langue française | Traduit par Jörg Stickan, Sacha Zilberfarb | 535 pages

D'autres livres dans ce genre

2 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

5 commentaires

  • Mllespleen Le 11 Décembre 2015 à 23:43
    J'ai acheté ce livre sur un coup de tête, juste parce que sa couverture m'intriguait. Sceptique au début, je me suis rendue compte que ce roman m'avait finalement plu et marqué en le refermant. C'est long, mais ça reflète parfaitement la vie en suspens, incertaine, dans les ghettos ukrainiens.
  • Ciboulette Le 15 Juin 2016 à 19:52
    J'étais loin d'imaginer à quoi pouvait ressembler la vie dans un ghetto avant d'avoir lu ce livre. L'auteur n'en rajoute pas dans la cruauté, l'histoire est simplement réaliste.
  • Premiere-Neige Le 26 Novembre 2018 à 04:35
    On lit jusqu'à nausée. On le dépose pour mieux le reprendre, mais la boule dans la gorge demeure. C'est une histoire de ghetto, d'infime parcelle d'humanité qui peine à perdurer alors que l'humain est réduit à l'état d'animal. La langue est crue, et les silences n'édulcorent en rien ce que les mots n'auraient pu dire. Un roman toublant.
  • Sylv1 Le 05 Septembre 2021 à 12:21
    Très bon roman qui montre la vie quotidienne dans un ghetto de la seconde guerre mondiale, où tout se monnaye, la vie comme la mort.
  • Thers Le 02 Novembre 2021 à 11:40
    Lecture très éprouvante de cette odyssée de survie dans ce ghetto. La confrontation de l'homme avec lui-même pour conserver une once d'humanité.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !