La maison aux orangers

de Claire Hajaj (2018)

Synopsis

Moyenne

14.4

7 votes

MOYEN

Jaffa, Palestine, 1948. Salim attend impatiemment le jour de ses huit ans. Enfin, il va pouvoir accompagner son père pour la cueillette des oranges, symbole du passage à l'âge adulte. Mais il n'aura jamais cette joie : la guerre israélo-arabe débute et sa famille est obligée de fuir en laissant derrière elle la maison et les orangers. Sunderland, Angleterre, 1959. Judit, douze ans, doit préparer sa bat-mitsvah. Elle voudrait pourtant oublier son prénom trop connoté, le poids écrasant du passé familial hanté par les pogroms russes et les camps allemands, et se jette à corps perdu dans la natation. Londres, swinging sixties. Lorsque leurs chemins se croisent, Judit et Salim tombent follement amoureux. Comment réussir à imposer leur histoire? Parviendront-ils à faire fi du poids du passé et à surmonter les embûches qui les attendent ?

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2019 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | Traduit par Julie Groleau | 480 pages | Sortie : 27 Mars 2019 | ISBN : 9782253259640

2018 Editions Les Escales

Française Langue française | 400 pages | Sortie : 8 Mars 2018 | ISBN : 2365693148

D'autres livres dans ce genre

4 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

4 commentaires

  • prettybooks Le 12 Mai 2018 à 12:17
    Un palestinien et une juive peuvent-ils s’aimer dans le contexte de la guerre ? La force narrative de ce roman et de ses personnages est indéniable et j’ai été très touchée par certains passages, et un peu moins intéressée par d’autres, en raison du contenu un peu inégal du livre, à mon sens. C’est tout de même une très belle histoire qui contient des messages très forts de tolérance et de paix.
  • Justinator Le 04 Juin 2019 à 22:00
    J'ai été très touchée par l'histoire de ce roman, cet amour impossible entre une juive, née en Angleterre, et un arabe palestinien. Certains passages sont emprunts d'émotions, d'autres ont été moins intéressants à lire. J'ai aussi eu du mal à ressentir de la sympathie pour le Salim adulte, mais il n'en demeure que la force de ce roman vient de ses personnages, de leur vie et de leurs choix.
  • Camillecture Le 15 Juillet 2019 à 17:17
    Je n'accrochais pas avec le début de cette histoire et j'ai donc décidé d'abandonner cette lecture. Les chapitres sont trop longs à mon goût (50 pages environ)
  • Justineg1992 Le 30 Juillet 2019 à 18:59
    Je n’ai malheureusement pas du tout accroché avec cette lecture. Je l’ai abandonnée après 90 pages. Je me perdais dans les personnages et les chapitres étaient beaucoup trop longs.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !