La Vie heureuse ; La Brièveté de la vie ; Lettres à Lucilius (1 à 29) ; Manuel ; Pensées pour moi-même

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Les écoles philosophiques de l'Antiquité ne sont pas seulement des courants de pensée. Une fois les cours achevés, chacun ne reprend pas de son côté son existence quotidienne, après avoir étudié un moment quelques conceptions purement théoriques. Car les Grecs et les Romains attendent de la philosophie autre chose que le seul partage des idées : une transformation de la vie. Etre heureux, pour les stoïciens, c'est parvenir à s'installer dans la " forteresse de l'âme ", selon l'expression de Marc Aurèle.

1 édition pour ce livre

2008 Editions Flammarion (Le monde de la philosophie)

Française Langue française | Traduit par Pierre Pellegrin, José Kany-Turpin, Marie-Ange Jourdan-Gueyer, Emmanuel Cattin, Mario Meunier | 535 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !