The end of the world running club / Les coureurs de la fin du monde

de Adrian J. Walker (2016)

Synopsis

Moyenne

16.1

18 votes

BON

Plus personne n'attend rien de bon, ni rien de grand, d'Edgar Hill. À 35 ans, il est un père et un mari absent, et un homme éteint.
Mais le désastre, souvent, nous révèle à nous-même.
Séparé de sa femme et de ses enfants par plus de 800 kilomètres, Edgar n'a qu'une seule option pour les rejoindre.
Courir.
Courir jusqu'à l'épuisement. Dépasser ses limites. Se battre contre soi-même.
Et contre les dangers qui, tout au long de sa traversée d'un Royaume-Uni dévasté par une catastrophe, menaceront jusqu'à sa survie même.
S'il n'arrive pas à temps, il perdra sa famille. Pour toujours.

Titre original : The end of the world running club (2015)

5 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2018 Editions Pocket

Française Langue française | Traduit par David Fauquemberg | 640 pages | Sortie : 14 Juin 2018 | ISBN : 9782266270526

2017 Editions Hugo & cie (Thriller)

Française Langue française | 500 pages

2016 [E-book] Editions Hugo & cie (Thriller)

Française Langue française | 500 pages | Format : AZW | Sortie : 16 Juin 2016 | ISBN : B01C7TX67K

2016 Editions Hugo & cie (Thriller)

Française Langue française | 558 pages | Sortie : Juin 2016

2016 Editions Del Rey Books

Anglaise Langue anglaise | 454 pages | ISBN : 9781785032660

D'autres livres dans ce genre

4 commentaires

  • kittymelo Le 15 Juin 2016 à 10:36
    Une bonne histoire de survie sur fond d'apocalypse mais un peu trop longue à mon goût. En revanche, l'évolution du personnage principale est bien menée.
  • Bénédicte - UML Le 23 Juin 2016 à 08:52
    Un très bon roman post-apocalyptique où l'on suit l'évolution des personnages au travers la catastrophe. C'est assez rare de vivre l'avant, pendant et après apocalypse des personnages, et c'est agréable de découvrir un tel livre!
  • Letempsdlire Le 01 Mars 2017 à 13:59
    Et oh! que je n'ai pas été déçue. Dès les premières pages, l'écriture d'Adrian J. Walker a su me séduire. Rapidement, son style m'a fait penser à Stephen King (principalement à Brumes et à La peau sur les os) : un rythme lent où l'action est décrite avec un mélange de découragement et d'espoir par le personnage principal.
  • Losselait Le 31 Décembre 2017 à 11:39
    Tout comme les avis précédents, j'ai trouvé ce livre intéressant car l'histoire se déroule principalement juste après l'apocalypse. De plus, je le trouve assez réaliste dans la description des éléments et des conditions de survie (bien que n'ayant jamais vécu d'apocalypse moi-même).

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !