Amok suivi de Lettre d'une inconnue / Lettre d'une inconnue précédé de Amok

de Stefan Zweig (1926)

Synopsis

Moyenne

16.3

66 votes

BON

La passion en ce qu'elle a d'irrésistible et de semblable à la folie : c'est le thème central de ces trois récits publiés en 1922 par le grand écrivain autrichien, auteur du Joueur d'échecs et de La Confusion des sentiments. L'amok, en Malaisie, est celui qui, pris de frénésie sanguinaire, court devant lui, détruisant hommes et choses, sans qu'on puisse rien faire pour le sauver. Le narrateur rencontre sur un paquebot un malheureux en proie à cette forme mystérieuse de démence. Histoire encore d'une folie, d'une passion - d'un amour fou, cette fois - que la Lettre d'une inconnue reçue par un romancier à succès. Mais la passion peut faire de l'homme dominateur et méprisant un être humilié et ridiculisé : c'est le thème du troisième de ces récits, La Ruelle au clair de lune.
Préface de Romain Rolland

Titre original : Der Amoklaüfer (1922)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2011 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | 192 pages

2011 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | Traduit par Alzir Hella et Olivier Bournac | 223 pages

1922 [E-book] Editions Feedbooks

Française Langue française | Format : ePub

D'autres livres dans ce genre

6 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Vaness'Books Le 15 Avril 2013 à 09:57
    Avec " Amok ", Zweig revisite à sa façon , et tragiquement bien sûr, le sentiment des colons européens au début du 20ème siècle, avec ce mélange de mépris et de fascination pour les peuples autochtones. Mais que se passe-t-il quand la fierté et la vanité de certains est poussée jusqu'au bout des 2 côtés ? Réponse dans la nouvelle ! Du Zweig typique, mais pas le meilleur à mon goût.
  • Bara Bouh Le 21 Octobre 2016 à 14:25
    Lettre d'une Inconnue est peut être la plus belle nouvelle qu'ait écrit Stefan Zweig. C'est beau, c'est puissant, c'est tragique... C'est terriblement juste et injuste
  • Oceaneca Le 20 Mai 2020 à 12:31
    Ces trois nouvelles sont bouleversantes et poignantes grâce à leurs personnages passionnés à la limite de la folie qui aiment, qui exultent, sans plus aucune honte et raison. Stefan Zweig est toujours aussi talentueux pour décrire ces sentiments forts aussi galvanisants que destructeurs.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !