Aux animaux la guerre

Synopsis

Moyenne

15.5

16 votes

BON

Une usine qui ferme dans les Vosges, tout le monde s'en fout. Une centaine de types qui se retrouvent sur le carreau, chômage, RSA, le petit dernier qui n'ira pas en colo cet été, un ou deux reportages au 19/20 régional et puis basta. Sauf que les usines sont pleines de types dangereux qui n'ont plus rien à perdre. Comme Martel, le syndicaliste qui planque ses tatouages, ou Bruce, le bodybuilder sous stéroïdes. Des types qui ont du temps et la mauvaise idée de kidnapper une fille sur les trottoirs de Strasbourg pour la revendre à deux caïds qui font la pluie et le beau temps entre Epinal et Nancy. Une fille, un Colt 45, la neige, à partir de là, tout s'enchaîne. Aux animaux la guerre, c'est le roman noir du déclassement, des petits Blancs qui savent désormais que leurs mômes ne feront pas mieux et qui vomissent d'un même mouvement les patrons, les Arabes, les riches, les assistés, la terre entière. C'est l'histoire d'un monde qui finit. Avec une fille, un Colt .45, la neige.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2016 Editions Babel (Noir)

Française Langue française | 444 pages | Sortie : 6 Janvier 2016 | ISBN : 9782330058647

2014 Editions Actes Sud (Actes noirs)

Française Langue française | 360 pages

3 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

5 commentaires

  • Elena88 Le 23 Mai 2017 à 19:02
    Crise industrielle, alcool, drogues, fond de vallée, froid hivernal, l'ambiance est très sombre, glauque même. Le besoin d'argent pousse deux petits malfrats à kidnapper une jeune prostituée, et à partir de là tout part en vrille. Bon polar social, les personnages sont humains et attachants ( pas tous quand même), et le récit polyphonique entretient le suspense. Adaptation en série tv en cours.
  • HUBRIS LIBRIS Le 04 Juin 2018 à 15:52
    Aux Animaux la guerre, c’est l'éventail d’une société ouvrière à la dérive, de villages qui s’écroulent après la fermeture d’une usine. C’est la fin, la déroute. Ça suinte l'horreur, l'ignoble sous le commun des vies de chacun.
  • Alex-Mot-à-Mots Le 05 Février 2019 à 15:07
    Premier roman de l’écrivain récemment Prix Goncourt, cet ouvrage appartient lui aussi à la ligné du roman social français. L’auteur situe son récit dans les Vosges, région qu’il habite et qu’il connait donc bien. Une usine qui ferme dans les Vosges, tout le monde s’en fout. Une centaine de types qui se retrouvent sur le carreau, chômage, RSA, le petit dernier qui n’ira pas en colo cet été,
  • Juju de Shanghai Le 24 Décembre 2019 à 16:56
    Bon récit, on plonge dans cette ambiance noire, à la limite du sordide. Beaucoup de thèmes mis en évidence dans ce roman, crise industrielle, déclassement, luttes sociales, autant de sujets d'actualité. Dommage que la fin soit si abrupte, cela aurait mérité soit un élargissement soit de plus amples explications concernant certains personnages
  • maevarlt Le 16 Février 2020 à 17:01
    Une fin non-existent, des passages et personnages peu important à l'histoire. Aucun perso n'est vraiment sympathique, la plupart semblent même être un peu bêbête et antipathique. Dans l'ensemble, ça se lit bien mais bon, ce n'est pas excellent non plus.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !