Ma province

de Maxime Ossipov (2011)

Synopsis

Moyenne

16.0

1 vote

BON

Maxime Ossipov – médecin cardiologue et écrivain – est issu d’une famille d’intellectuels. Après un voyage d’étude d’un an aux États-Unis, il préfère quitter Moscou pour s’établir à Taroussa, une ville située à cent kilomètres de la capitale.
Le choc avec la réalité quotidienne dans l’exercice de son métier l’amène à écrire le premier récit de cet ouvrage. Il y fait une description sans concession de l’état de la société et des hôpitaux, et surtout de la misère mentale de tous les laissés-pour-compte de la Russie provinciale de l’après-perestroïka. Il rapporte aussi, sous le mode comico-épique, ses démêlés avec les autorités en place qui aboutissent à un scandale national.
Ce regard lucide et parfois cruel ne va pas sans une certaine compassion, voire une tendresse à l’égard des personnages de La Rencontre, le second récit du recueil, œuvre de fiction où les mêmes événements sont vus à travers le prisme de trois vies différentes. Malgré la violence et les difficultés, des rencontres improbables restent encore possibles – entre peuple et intelligentsia, croyants et athées, juifs et orthodoxes, alcooliques paumés et hommes d’action responsables…

1 édition pour ce livre

2011 Editions Verdier

Française Langue française | Traduit par Anne-Marie Tatsis-Botton | 128 pages | Sortie : 7 Avril 2011 | ISBN : 9782864326465

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !