Otages intimes

de Jeanne Benameur (2015)

Synopsis

Moyenne

15.2

48 votes

BON

C’est l’histoire d’Etienne, photographe de guerre, pris en otage dans quelque lointaine ville à feu et à sang. C’est l’histoire d’un enfermement et d’une libération – pas forcément ceux qu’on croit. Sur une thématique éminemment contemporaine, le nouveau roman de Jeanne Benameur s’ouvre comme un film d’action pour mieux se muer en authentique livre de sagesse. Avec la délicatesse d’âme et la profonde sincérité qu’on lui connait, l’auteur des Demeurées et de Profanes y tend une ligne droite entre la tête et le cœur, un chemin vers des êtres debout.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2017 Editions Babel

Française Langue française | 208 pages | Sortie : Mai 2017 | ISBN : 9782330075323

2015 Editions Actes Sud

Française Langue française | 192 pages | Sortie : Août 2015 | ISBN : 9782330053116

D'autres livres dans ce genre

13 commentaires

  • missmoonwalk Le 25 Août 2015 à 20:27
    Un livre poignant, puissant, réellement magnifique sur le retour à la vie après une longue période de captivité !
  • elodyee Le 23 Octobre 2015 à 19:30
    Le personnage d'Etienne est saisissant...ce livre ne nous laisse pas indiffèrent, il amène une vraie réflexion. Le thème abordé dans ce livre m'a davantage touchée que les autres personnages.
  • Itenarasa Le 22 Novembre 2015 à 12:33
    Lu en quelques heures. Un style qui s'apprivoise au fil des pages grâce à un contenu fort, à la résonance aujourd'hui encore plus intense. Il m'a ému.
  • Joolye Livre-metamorphose Le 17 Décembre 2015 à 18:41
    Un roman magnifique qui dit l'intime comme jamais. Jeanne Benameur renouvelle le thème de l'enlèvement en tant de guerre, pour raconter le retour à la vie ! Un coup de foudre littéraire !
  • AlexBiscotte Le 28 Décembre 2015 à 16:40
    Un récit coup de poing, malgré quelques longueurs !
  • ATea Le 28 Décembre 2015 à 23:49
    Ce que je prenais pour des longueurs prennent un sens à la fin. N'est-ce pas le lot de chacun dans sa vie d'avoir des doutes et les piétinements? N'est ce pas ce cheminement intime que Jeanne nous fait entrevoir? Un roman d'une rare beauté auquel il faut laisser une chance au-delà d'un style parfois compliqué. Ce livre sera mon dernier de 2015, une conclusion pour une année douloureuse...
  • Hamisoitil Le 24 Janvier 2016 à 19:19
    Ce livre est envoûtant malgré un sujet assez perturbant. Il y a les conséquences, toujours des conséquences ; ce risque de tout perdre, de se perdre. Photographe de guerre est un métier à risques mais un métier tout de même, qui nous permet d'avoir les images, de comprendre ce qui se passe dans ces pays où la guerre frappe encore et toujours....
  • noryane Le 05 Avril 2016 à 17:30
    comme toujours , un coup de coeur, les insurrections irrégulieres ne m'avaient pas touché mais là en plein dans le mille..une remise en question de plein de choses..au fond on est tous otage de quelque chose..
  • leslivresdunevie Le 06 Mai 2016 à 09:37
    Énorme coup de coeur pour ce livre profondément humain : des personnages fouillés, et vrais,une écriture ciselée où chaque mot est à sa place,des thèmes d'actualité qui nous questionnent,bref ce livre est une pure merveille !
  • Syl Cypher Le 24 Août 2017 à 13:35
    Très touchant mais j'attendais tout de même quelque chose de plus "impliqué" que ça, et les personnages m'ont finalement ennuyés :(
  • Messanacholie Le 13 Février 2018 à 09:23
    L'impression malheureuse d'être dans un exercice de style plutôt que dans une histoire sensible...
  • Vicky Rouberte Le 04 Octobre 2019 à 22:03
    En effet ce style est très lourd. Il y a quelques éclairs de propos assez profonds, le personnage de Jofranka a quelques bonnes réflexions, mais c'est minime. La ponctuation est archaïque, il n'y a aucun signe de dialogue, on se perds vraiment dans le texte. C'est une écriture très hachée, il n'y a que des expressions brutes, et tout ça ne m'a rien fait ressentir à part l'ennui. C'est dommage.
  • Ameliemerald Le 11 Juin 2020 à 21:58
    J'ai été otage de ce livre, tant de son style d'écriture saccadé qui m'a laissé le souffle court, que de l'horreur décrite qui m'a nouée les entrailles. J'ai attendu la dernière page avec autant d'espoir qu'Etienne a pu attendre sa délivrance ! Je n'ai pas réussi à avoir de l'empathie pour les personnages et me suis sentie bien distante d'eux, comme si la présence du lecteur n'était pas utile.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !