Ceux qui partent

de Jeanne Benameur (2019)

Synopsis

Moyenne

15.9

19 votes

BON

Tout ce que l’exil ?ssure peut ouvrir de nouveaux chemins. En cette année 1910, sur Ellis Island, aux portes de New York, ils sont une poignée à l’éprouver, chacun au creux de sa langue encore, comme dans le premier vêtement du monde.
Il y a Donato et sa ?lle Emilia, les lettrés italiens, Gabor, l’homme qui veut fuir son clan, Esther, l’Arménienne épargnée qui rêve d’inventer les nouvelles tenues des libres Américaines.
Retenus un jour et une nuit sur Ellis Island, les voilà confrontés à l’épreuve de l’attente. Ensemble. Leurs routes se mêlent, se dénouent ou se lient. Mais tout dans ce temps sus pendu prend une intensité qui marquera leur vie entière.
Face à eux, Andrew Jónsson, New-Yorkais, père islandais, mère ?ère d’une ascendance qui remonte aux premiers pionniers. Dans l’objectif de son appareil, ce jeune photographe amateur tente de capter ce qui lui échappe depuis toujours, ce qui le relierait à ses ancêtres, émigrants eux aussi. Quelque chose que sa famille riche et oublieuse n’aborde jamais.
Avec lui, la ville-monde cosmopolite et ouverte à tous les progrès de ce XXe siècle qui débute.
L’exil comme l’accueil exigent de la vaillance. Ceux qui partent et ceux de New York n’en manquent pas. À chacun dans cette ronde nocturne, ce tourbillon d’énergies et de sensualité, de tenter de trouver la forme de son exil, d’inventer dans son propre corps les fondations de son nouveau pays. Et si la nuit était une langue, la seule langue universelle ?

1 édition pour ce livre

2019 Editions Actes Sud (Domaine français)

Française Langue française | 336 pages | Sortie : 21 Août 2019 | ISBN : 9782330124328

D'autres livres dans ce genre

6 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

6 commentaires

  • Alex-Mot-à-Mots Le 05 Septembre 2019 à 09:01
    Certains des romans de cette auteure me parlent, d’autres pas. Celui-ci fait partie de ceux que j’ai aimé. Les personnages, dont le nombre augmente au fil des pages. Le lieu : Ellis Island et New-York dans les années 1910. Le récit qui se déroule sur une journée et une nuit.
  • Cannetille Le 07 Septembre 2019 à 15:38
    Ceux qui partent m’ont finalement plus ou moins laissée à quai, presque aussi déchirée qu’eux : avec l’envie d’aimer ce livre admirable de grande facture, mais que j’ai trouvé par moments un peu ennuyeux.
  • vagabondageautourdesoi Le 09 Septembre 2019 à 04:40
    Une écriture en forme de poème avec la liberté du roman, voici le nouveau livre de Jeanne Benamer « Ceux qui partent » paru chez Actes Sud pour la rentrée littéraire 2019. Cette histoire permet à Jeanne Benameur de décrire une journée et une nuit à Ellis Island (NY) au travers d’une galerie de personnages au moment des années 1910. « La ville du jour neuf » est la porte d’entrée pour les migrant
  • Melora Le 14 Octobre 2019 à 11:57
    Une impressionnante galerie de personnages qui brosse le portrait du New-York migrant du début du XXe siècle. Y sont évoqués leurs rêves, espoirs, chagrins, souffrances et désillusions. La réflexion émise sur les restrictions de la politique américaine et les sentiments anti-migrants qui se développent à cette époque, fait écho au climat actuel de l'Amérique "trumpiste" et plus largement, de l' UE.
  • Catysprint Le 02 Novembre 2019 à 15:21
    Dans ce livre, Jeanne Benameur parle avec toute la sensibilité et la poésie dont elle sait faire preuve d'un groupe d'émigrants débarquant aux Etats-Unis en 1910. Ce livre est une ode à ceux qui ont fait le choix de partir, à quelque époque que ce soit - et bien sûr fait écho aux émigrants actuels. Il y a des longueurs parfois mais accrochez vous jusqu'au bout.
  • Acerola Le 08 Novembre 2019 à 13:42
    Aussi ennuyeux que bien écrit. Sentiment donc très mitigé, heureusement que la plume est divine et mérite d'aller jusqu'au bout du récit.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !