La rose de Saragosse

Synopsis

Moyenne

15.5

11 votes

BON

Saragosse, 1485. Tandis que Torquemada tente d’asseoir sa terreur, un homme aux manières frustes pénètre le mi­lieu des conversos qui bruisse de l’urgence de fuir. Plus en­core que l’argent qui lui brûle les doigts, cette brute aux ongles sales et aux appétits de brigand aime les visages et les images.
Il s’appelle Angel de la Cruz, il marche vite et ses trajec­toires sont faites d’embardées brutales. Où qu’il aille, un effrayant chien errant le suit. Il est un familier : un indic à la solde du plus offrant. Mais un artiste, aussi.
La toute jeune Léa est la fille du noble Ménassé de Montesa. Orpheline de mère, élevée dans l’amour des livres et de l’art, elle est le raffinement et l’espièglerie. L’es­prit d’indépendance.
Dans la nuit que l’Inquisition fait tomber sur l’Es­pagne, Raphaël Jerusalmy déploie le ténébreux ballet qui s’improvise entre ces deux-là, dans un décor à double-fond, au cœur d’une humanité en émoi, où chacun joue sa peau, où chacun porte un secret.
Sur la naissance d’une rébellion qui puise ses armes dans la puissance d’évocation – et l’art de faire parler les silences – de la gravure, La Rose de Saragosse est un ro­man vif et dense, où le mystère, la séduction et l’aventure exaltent la conquête de la liberté.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2018 Editions Actes Sud (Domaine français)

Française Langue française | 192 pages | ISBN : 2330090544

2018 Editions Babel

Française Langue française | 190 pages | ISBN : 9782330119966

5 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

4 commentaires

  • Alex-Mot-à-Mots Le 15 Février 2018 à 10:46
    Le récit commençait pourtant bien : le meurtre orchestré de l’Inquisiteur de Saragosse ; des caricatures dans toute la ville oeuvres d’un mystérieux graveur ; deux jeunes filles en fleur et un personnage digne de Quasimodo. Mais le charme n’a pas pris. Le style est plat qui enchaîne les actions. Le vocabulaire se veut d’époque
  • joyeux-drille Le 12 Mars 2018 à 23:39
    Un roman historique dans l'Espagne de la fin du XVe siècle abordant des questions contemporaines. Au coeur de l'histoire, la gravure, qui permet de reproduire les images comme on ne l'a jamais fait auparavant. Jerusalmy met en avant la puissance de l'image, supérieure aux mots pour manipuler les esprits. Un livre porté par deux personnages forts, un anti-Quichotte et une artiste éprise de liberté
  • Kiatoulu Le 26 Juillet 2019 à 11:02
    Ambiance parfaite, plume envoûtante, intrigue surprenante, personnages attachants. Je compte lire d'autres livres de l'auteur tellement celui-ci m'a plu!
  • Cannetille Le 15 Décembre 2019 à 10:28
    Ce récit admirablement construit entrelace savamment les allégories pour nous livrer une histoire d’une grande beauté, aux messages intemporels : un hommage à la liberté de penser et de créer, à la puissance de l’art capable de parler sans mots, si bien comprise par les despotes de tout poil qu’ils ont toujours tenté de la contrôler et de la réprimer. Coup de coeur.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !