Le club des prédateurs, tome 1 : The Bogeyman

Synopsis

Moyenne

14.8

20 votes

MOYEN

Engoncée dans ses habitudes de petite fille très riche, Liz accepte un système régi par les plus forts. D'autant qu'elle côtoie régulièrement ce beau monde, les dignes représentants d'un pouvoir dur mais juste. Qu'une enfant de 12 ans se fasse pendre en place publique ne l'étonne guère. Elle s'en émeut un peu, mais qui pourrait lui ouvrir les yeux ? Et pourquoi pas ce petit gredin de Jack ? Jack, un joli gars qu'elle a rencontré sur le lieu de l'exécution et qui lui a tapé dans l'oeil. Et sérieusement encore... au point d'accepter de lui parler, de l'écouter... de l'accompagner. Alors qu'avec son attirail de ramoneur, sûr que c'est un malfrat ! Mais elle n'a pas froid aux yeux, la petite. Dans son donjon cossu, elle n'a peur de rien, pas même du Bogeyman, le " croquemitaine ". Ca tombe bien, Jack le connaît ! Il sait même où il habite...ce sera l'occasion de le voir en vrai. Mais quelle surprise pour Liz ! Dans son antre immonde, le Bogeyman engraisse de jeunes enfants destiné à être...mangés. Et pas par n'importe qui. Par des gentlemen de la bonne société, membres d'un club très sélect dont le président ne serait autre que son propre père...

1 édition pour ce livre

2016 Editions Casterman

Française Langue française | 56 pages | Sortie : 27 Janvier 2016 | ISBN : 2203088095

D'autres livres dans ce genre

2 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Carolivre Le 08 Mai 2016 à 10:03
    J'ai aimé les dessins mais l'histoire est bien trop simpliste à mon goût. On devine bien trop de choses dès le départ.
  • Fredd Le 06 Août 2019 à 22:19
    Vendu fallacieusement comme une BD au croisement du roman réaliste à la Dickens (on doute qu'ils ne l'aient jamais lu) et du récit horrifique, cette histoire sombre progressivement dans l'insoutenable. Les auteurs devraient se souvenir que suggérer est souvent plus intéressant que se vautrer dans la facilité, surtout sur certains sujets sensibles qui méritent un peu de délicatesse. Dommage.
  • belette2911 Le 16 Juin 2020 à 20:17
    Une bédé sombre, très noire, qui, cyniquement, nous portraitise l’Angleterre victorienne dans ce qu’elle a de plus honteux : l’exploitation des pauvres, le capitalisme dévorant, la misère humaine, les pendaisons publiques, les esprits étriqués de ceux qui avaient de l’argent et la débauche des bourgeois. Une bédé qui me reste sur l’estomac, même si elle est très bien faite.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !