Apprendre à se noyer

Synopsis

Moyenne

16.0

11 votes

BON

Quelque part dans la jungle somptueuse et inquiétante d'un pays d'Amérique du Sud, un père emmène son fils pêcher, l'autorisant pour la première fois à s'aventurer au milieu d'un fleuve dont les eaux se révèlent aussi dangereuses que généreuses. Ce rite d'initiation va bientôt tourner au cauchemar lorsque le jeune garçon disparaît subitement. À la recherche de son enfant, l'homme débarque sur un rivage hostile, peuplé de tribus, de chamans et de sorcières.

Apprendre à se noyer est un conte initiatique et horrifique, saisissant par sa cruauté autant que par sa poésie et sa délicatesse. Jeremy Robert Johnson nous entraîne dans un voyage apocalyptique et intime qui, par-delà le macabre, offre une fable de toute beauté sur l'amour, la disparition, et la possibilité toujours présente, pour nous autres les vivants, de défier la mort pour lui arracher ce dont elle nous a privés.

Titre original : In The River (2017)

1 édition pour ce livre

2021 Editions Cherche Midi

Française Langue française | Traduit par Jean-Yves Cotté | 147 pages | Sortie : 26 août 2021 | ISBN : 9782749168036

D'autres livres dans ce genre

4 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Pyrrha Le 13 Septembre 2021 à 14:23
    Un récit qui fait la part belle aux émotions fortes comme la tristesse, la colère, la sidération et la peur. Court mais intense qui nous plonge dans l'horreur de la disparition. Âme sensible s'abstenir.
  • Light And Smell Le 25 Septembre 2021 à 09:37
    Horrifique, brutale et implacable, cette fable se pare néanmoins d’accents de vérité, montrant la beauté là où jamais on n’aurait pu l’imaginer. Une plume tout en poésie pour décrire l’horreur et une horreur servant de miroir aux sentiments les plus purs que rien, ni même les dents les plus acérées ou le noir abyssal de la mort, ne saurait emporter.
  • Du calme Lucette Le 21 Octobre 2021 à 13:45
    La couverture est belle, irisée telle un fleuve gorgé de soleil. Le titre est interrogateur, songeur, et ce qui se cache dans les pages de ce roman s’associe à une sorte de conte baigné de légendes. Un récit universel, intemporel.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !