Et elle me parla d'un érable, du sourire, de l'eau et de l'éternité

de Antoine Paje (2015)

Synopsis

Moyenne

15.5

25 votes

BON

Du point de vue des critères de la société d aujourd hui, Alexandre Kraunos a tout pour être heureux.
Il cumule un physique avenant, une excellente situation professionnelle, et il vient de trouver un agréable appartement à louer dans un immeuble tranquille de la capitale.
Dorloté par Élise Beauregard, sa voisine qui lui mitonne des petits plats, il semble épanoui.
Mais lorsque la vieille dame douce et charmante meurt seule à l hôpital, il commence à prendre la mesure du désert affectif qu est en réalité sa vie, et surtout son manque évident d attention aux autres.
Hormis son cousin avec qui il a été élevé par sa tante Catherine après le décès de sa propre mère, il n a personne. Il décide un jour de reprendre contact avec un ancien camarade de classe, Guillaume, qu il découvre père de famille et marié à une femme remarquable : Emma. Grâce à ce couple aussi amoureux que bienveillant, Alexandre va peu à peu se mettre à l écoute des minutes décisives qui vont changer son existence de manière radicale...

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2017 Editions Pocket

Française Langue française | 300 pages | Sortie : 2 Mars 2017 | ISBN : 2266275194

2015 Editions Fleuve

Française Langue française | 304 pages | ISBN : 2265099155

D'autres livres dans ce genre

8 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

2 commentaires

  • au-dela des mots Le 05 Février 2019 à 16:27
    J'ai aimé le poésie et la philosophie qui s'en dégage plus que le récit lui-même mais c'est un livre qui suscite des réflexions intéressantes.
  • Equinox Le 22 Février 2019 à 23:16
    Je ne comprends pas trop pourquoi je n'ai pas vraiment aimé ce livre. L'idée est bonne, l'histoire pas mal, la reflexion très intéressante, mais je me suis tellement ennuyé. Il ne fait que 300 pages j'ai eu le sentiment qu'il en faisait 600. Trop de descriptions inutiles, trop de blabla pour rien et peut être parfois un ton un peu condescendant.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !