La guerre des collines

de Beppe Fenoglio (1968)

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Roman, autobiographie, témoignage et journal à la fois, La guerre sur les collines échappe à toute classification, parce qu'elle est une "somme". Inspirée à son auteur par l'expérience de la résistance italienne pendant la dernière guerre, elle a pour toile de fond les collines piémontaises des Langhe, et pour trame la lutte inégale que les partisans livrèrent aux Allemands et à leurs alliés fascistes pendant les années 1943-45. Le personnage central, Johnny, est un jeune intellectuel piémontais. Son désarroi, celui de toute une génération soumise au fascisme, sa révolte, sa perpétuelle inquiétude en même temps que sa lucidité caustique et amère en font un véritable héros de notre temps. Mais la beauté de ces pages posthumes tient sans doute avant tout à l'accord intime que Fenoglio est parvenu à établir entre l'expérience de la guerre et celle du langage. La guerre devient ici la matrice même d'un style et d'un ton. Ton extraordinairement contrasté, ouvert à une perpétuelle invention linguistique, brutal, raffiné, austère, comme si la guerre des hommes ne pouvait qu'engendrer la guerre des mots. La guerre sur les collines, sans conteste l'un des plus beaux livres de guerre jamais écrits, est aussi le récit d'une expérience intérieure, oeuvre complexe et secrète d'un très grand écrivain.

Titre original : Il partigiano Johnny (1968)

1 édition pour ce livre

2014 Editions Einaudi

Italienne Langue italienne | 527 pages

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !