La vallée aux merveilles

de Sylvie Deshors (2020)

Synopsis

Moyenne

15.1

7 votes

BON

Jeanne a le coeur brisé, mis à mal par son premier petit copain. Pour lui changer les idées, sa mère l'envoie chez sa tante Miette, à Saorge, un petit village perdu dans les hauteurs de la vallée de la Roya, à la frontière italienne. Là-bas, rien n'avait préparé Jeanne à ce qu'elle allait rencontrer : les "migrants" et les "aidants".
Celles et ceux dont on parle aux infos. Mais pour Jeanne, ils seront femmes et hommes.
Et c'est à leur contact qu'elle se reconstruira.

"Témoin du tourbillon migratoire qui secoue notre monde contemporain, la nécessité d'écrire s'est imposée à moi, tout comme celle d'accueillir parmi la société civile. Avant d'évoquer avec des mots, les femmes, les hommes et les enfants qui franchissent les frontières dans le simple espoir d'accéder à un havre de paix où revivre, j'ai voulu rencontrer celles et ceux qui dans l'urgence ont su ouvrir leur maison et agir. A mon tour, j'ai été accueillie dans la vallée de la Roya où m'ont été confiés des récits et des expériences d'une grand humanité qui ont nourri ce roman." - Sylvie Deshors.

1 édition pour ce livre

2020 Editions du Rouergue (doAdo)

Française Langue française | 174 pages | Sortie : 1er janvier 2020 | ISBN : 9782812619113

D'autres livres dans ce genre

3 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • DreamBookeuse Le 03 Février 2020 à 22:20
    La vallée aux merveilles est un roman assez didactique. Pourtant ce serait le résumer à si peu de choses. Ce serait oublier à quel point il peut se montrer juste et beau. Grand et généreux. Ce serait oublier les personnes à qui il rend hommage, aux migrants, aux aidants, et aux adolescents qui grandissent dans un monde en pleine mutation.
  • Saiwhisper Le 08 Novembre 2020 à 10:57
    Une ode à la générosité, à l’humanité et à l’engagement ! On a là un bel hommage aux aidants et aux familles traversant l'horreur pour survivre. Un texte fort. Cela dit, j’ai trouvé dommage que Sylvie Deshors ne montre que les bons côtés de l’aide aux migrants ou que l'on développe peu certains sujets abordés.
  • Penny Lane Le 27 Décembre 2020 à 21:29
    Un beau et généreux récit. Malheureusement la construction a un côté très pédagogique et qui manque de naturel.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !