Le Dominicain blanc

de Gustav Meyrink (1976)

Synopsis

Moyenne

12.0

1 vote

FAIBLE

Allumeur de réverbères n'est pas un métier que l'on peut se permettre de mépriser inconsidérément : c'est parce qu'il l'exerçait que l'Ancêtre du baron von Jöcher a été anobli. Et depuis, de génération en génération, ses descendants ont continué à apporter la lumière au cœur des nuits des hommes... Mais lorsque le onzième baron von Jöcher se voit devenir vieux, et, depuis que sa femme l'a quitté, sans espoir d'avoir d'enfant à qui transmettre les secrets de sa famille et ceux de l'Ordre rituel auquel tous ses Aïeux ont appartenu, il décide d'adopter un jeune garçon prénommé Christophe... parce que Christophe était le prénom de l'Ancêtre. Sa rencontre avec le baron marquera pour Christophe le début de son éveil à la vie de la conscience : tout comme sa rencontre avec la si belle Ophélie marque pour lui l'éveil de la vie du cœur et des sens. Mais Christophe n'est pas un garçon comme les autres : une nuit, aux lisières du rêve et du sur-réel, il a rencontré la forme spectrale du Dominicain blanc qui l'a entendu en confession et lui a remis tous ses péchés — tous : ceux qu'il a déjà commis, mais également, par avance, tous ceux qu'il pourrait commettre à l'avenir.
Dans un style où le flamboiement du lyrisme épouse les clairs-obscurs de l'expressionnisme, Gustav Meyrink — l'auteur du Golem et du Visage vert — conte en un roman fascinant l'aventure spirituelle d'un jeune homme en quête de l'amour et de la vie éternels.

Titre original : Der Weisse Dominikaner (1921)

1 édition pour ce livre

1995 Editions du Rocher

Française Langue française | Traduit par A. D. SAMPIERI | 246 pages | ISBN : 000-2-268-01846-6

D'autres livres dans ce genre

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !