Le Golem

de Gustav Meyrink (1915)

Synopsis

Moyenne

16.3

11 votes

BON

1915. Tandis que la Première Guerre mondiale ensanglante l'Europe, un auteur quasiment inconnu publie son premier roman, qui connaît un succès foudroyant. Placé sous le signe du Golem, cette créature d'argile façonnée jadis par un rabbin, et qui revient hanter la ville tous les trente-trois ans, le livre ressuscite la Prague du tournant du siècle : Prague et son ghetto, rasé quelques années avant la guerre par des autorités soucieuses d'« assainissement ». Dans ses rues tortueuses où sont tapis des êtres fantastiques, dévorés par la passion et la haine, des crimes se commettent, tandis que les couples dansent dans des cabarets sordides. La folie sourd des vieilles pierres... elle poisse les songes et les souvenirs, elle sème sous les pas des passants des arcanes indéchiffrables. Jusqu'où le narrateur ira-t-il pour se libérer de son emprise et connaître enfin son destin ?

Titre original : Der Golem (1915)

6 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2013 [E-book] Editions Ink Book

Française Langue française | Format : ePub | Sortie : 21 Février 2013

2003 Editions Flammarion (GF)

Française Langue française | 321 pages

2002 Editions Stock (La Cosmopolite)

Française Langue française | Traduit par Denise Meunier | 324 pages | ISBN : 9782234054851

1995 Editions Stock (Bibliothèque cosmopolite)

Française Langue française | 247 pages

1971 Editions Gerard & C° (Marabout)

Française Langue française | Traduit par Denise Meunier | 256 pages | ISBN : 2501007239

1929 Editions Emile-Paul Frères

Française Langue française | Traduit par Dr E. de Etthofen et Mlle Perrenoud | 292 pages

3 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Miss November Le 22 Décembre 2016 à 22:58
    Je suis passée par des sentiments très contraires à l’égard de l’histoire et de sa construction. Les trois premiers chapitres m’ont probablement autant déroutée qu’ennuyée et puis, d’un coup, le récit m’est apparu beaucoup plus riche et prenant, révélant sa magie. Et même s’il m’est arrivé à quelques reprises de retrouver mon impression du début, j’ai globalement beaucoup apprécié ce livre.
  • ChiVaPiano Le 29 Janvier 2019 à 22:48
    Je n'ai pas du tout accroché ^^ peut-être vais-je le retenter jusqu'au bout une autre fois
  • Dysto Le 19 Février 2019 à 20:30
    Je rejoins le 1er com : au début et parfois plus loin le temps paraît long puis à d'autres moments on se sent vraiment en plein dedans. Je suis arrivé à ce bouquin via Lovecraft qui le cite, je comprends pourquoi, Meyrink décrit bien et donc pose une ambiance lourde et étrange mais contrairement à Lovecraft je le trouve moins bon pour animer l'histoire et la faire avancer. Lecture sympa quand même

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !