Le Llano en flammes

de Juan Rulfo (1954)

Synopsis

Moyenne

15.3

3 votes

BON

" En écrivant "On nous a donné la terre", "Macario" ou "La nuit où on l'a laissé seul", Rulfo invente un langage qui n'appartient qu'à lui seul, comme l'ont fait Giono, Céline ou Faulkner à partir de leur connaissance de la guerre ou du racisme. La langue de Rulfo porte en elle tout son passé, l'histoire de son enfance. Comme l'a dit son ami des débuts, Efrén Hernandez, Juan Rulfo est un "escritor nato", un écrivain-né. Son oralité n'est pas un
transcription, elle est un art, qui incube le réel et le réinvente. C'est cette appropriation qui donne à son écriture la force de la vérité. Le Llano en flammes brûle dans la mémoire universelle, chacun de ses récits laisse en nous une marque indélébile, qui dit mieux que tout l'absurdité irréductible de l'histoire humaine, et fait naître la ferveur de l'émotion, notre seul espoir de rédemption. " J.M.G. Le Clézi

Titre original : El Llano en llamas (1954)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2003 Editions Folio

Française Langue française | 240 pages | ISBN : 782070304622

2005 Editions Folio (Bilingue)

Espagnole Langue espagnole | 111 pages

1989 Editions Catedra (Letras Hispánicas )

Espagnole Langue espagnole | 176 pages

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • Ewatoppno Le 05 Juin 2012 à 19:28
    Plutôt intéressant, je dois dire que j'étais assez déroutée parce que jene savais pas trop si ce qui était racconté dans chaques chapitres avait un lien (lecture en Vo). Je pense que je vais devoir me plonger dans le dossier et le relire souvent pour tout comprendre. Une partie historique du Mexique

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !