Une espionne dans la maison de l'amour

de Anaïs Nin (1964)

Synopsis

Moyenne

11.0

1 vote

FAIBLE

Ce livre nous transporte dans le New York des années quarante et témoigne de l'ambition littéraire d'Anaïs Nin qui souhaitait être reconnue comme romancière à part entière.
Sabina, jeune comédienne fragile et névrosée, mène une double vie amoureuse. Mais après chacune de ses aventures, elle revient vers son mari, reconnaissante et apaisée. Le lecteur averti reconnaîtra en Alan, Hugo, le mari d'Anaïs, en Jay Henry Miller, et il n'est pas interdit de voir dans le détecteur de mensonges un portrait d'Otto Rank, son psychanalyste. Car c'est toute l'ambiguïté de Sabina qui revendique sa liberté et celle de toutes les femmes que d'être hantée par la culpabilité et l'angoisse.
Auto-analyse et confession d'une femme narcissique et tourmentée, cette espionne dans la maison de l'amour est le quatrième volet des Cités intérieures, publié en 1978.

Titre original : A spy in the house of love (1954)

1 édition pour ce livre

2003 Editions Stock (La Cosmopolite)

Française Langue française | Traduit par Anne Laurel | 207 pages

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !