L'ombre animale

de Makenzy Orcel (2016)

Synopsis

Moyenne

13.0

1 vote

MOYEN

Il y a Toi, bonne à tout subir et à tout faire, Makenzy, en père pire que maudit, Orcel, le frère mutique posté devant la mer, l’Envoyé de Dieu et ses bacchanales infernales, et puis les loups qui rôdent en mauvais anges expropriateurs…
Et il y a la voix, une voix de femme qui monte du fond de l’abîme ou du tréfonds du ventre. Elle s’incarne, libre, puissante, en récitante héroïque de sa vie de rien, celle d’avant la mort, avant que les siens ne l’abandonnent dans ce village perdu – « je suis le rare cadavre ici qui n’ait pas été tué par un coup de magie, un coup de machette dans la nuque ou une expédition vaudou, il n’y aura pas d’enquête, de prestidigitation policière, de suspense à couper le souffle comme dans les films et les romans – et je te le dis tout de suite, ce n’est pas une histoire –, je suis morte de ma belle mort, c’était l’heure de m’en aller, c’est tout »
Un roman tout entier porté par le souffle d’un verbe incandescent.

1 édition pour ce livre

2016 Editions Zulma

Française Langue française | 352 pages | Sortie : 7 janvier 2016 | ISBN : 2843047579

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • Aiko Le 23 Janvier 2021 à 11:28
    L'ombre animale est un livre cruel, n'ayant pas vraiment d'histoire (comme le dit la narratrice dès le début) mais pourtant à couper le souffle. L'écriture est haletante, tout s'enchaîne alors que le roman est dénué d'action avant les 100 dernières pages... C'est un roman difficile, qui demande de s'accrocher, mais je n'arrive pas à déterminer si ça en valait vraiment la peine. Mitigée donc.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !