Le jour où le désert est entré dans la ville

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

«Personne ne sait comment le désert est entré dans la ville.» Ainsi commence «Luoes», la première des huit nouvelles de ce recueil; «Luoes», anagramme de Séoul. Une anagramme qui révèle l'étrangeté qui habite ce livre polyphonique. L'une décide de refuser le vacarme du monde, l'autre urine «pour éteindre le feu qu'il y a au-dehors, en ville», l'un décide de fuguer, mais ne sait, à son retour, s'il n'a pas tout simplement rêvé, un autre vit dans une tour abandonnée et se nourrit des déchets de la ville. Ici, chacun - à moins que cela ne soit la même personne, au-delà des apparences - semble vivre en exil, entre l'enfance et l'âge adulte, incapable de communiquer avec le monde et les êtres qui l'entourent, et s'en remet à une perception exacerbée des images, des sons, des odeurs pour tenter d'échapper à un devenir fantomatique.

1 édition pour ce livre

2020 Editions Verdier (Chaoïd)

Française Langue française | 128 pages | Sortie : 9 Janvier 2020 | ISBN : 9782378560454

2 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • viduite Le 21 Janvier 2020 à 08:41
    Récits d'étrangeté tant à soi qu'au monde. Cités esseulées, ensablées, visions oniriques, fantômes d'enfance et de basculements. Dans une langue distanciée, étrange étrangère, Guka Han signe une série de nouvelles où l'inquiétude pointe telle une basse sourde comme si chaque récit était la continuité d'un cauchemar, d'un récit commun. Le jour où le désert est entré dans la ville surprend et submer

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !