Le Syndrome du varan

de Justine Niogret (2018)

Synopsis

Moyenne

17.3

3 votes

TRES BON

Ça m'a pris longtemps pour comprendre pourquoi le varan. Ça se voit ici, dans ces lignes-là. Je ne sens rien. Enfin, si, quelque part dans un espace auquel je n'ai pas accès, je sens. Je dois hurler de haine et de terreur, avec la bouche pleine de bave. Mais je ne m'entends pas. Je suis là, sur le bord du marigot, à épaissir encore, à durcir, à cuire au soleil et à la boue. Je raconte, je dis les faits, je les écris, je les relis, une fois. Je les fais lire. Il y a les faits, il y a un goût d'ironie, de douleur passée, mais il n'y a pas ce que j'ai ressenti. Il n'y a pas ma fibre, celle qui hurle et crie et voudrait brûler le monde dans l'acide jusqu'à ce qu'il n'en reste que les os. Il n'y a pas ça. Il n'y a que le varan. Le varan épais qui parle de sa vieille voix de cadavre dans une langue trop tiède pour qu'elle lui plaise.

Cette nuit-là, quand je me suis réveillée, le monde a changé. »

Roman choc sur une enfance esquintée, récit de la reconstruction aussi, Le Syndrome du varan possède une voix unique et brûlante, qui marque pour longtemps.

Justine Niogret est auteure de fantasy et de romans noirs. Sa série « Le Chien du heaume » a été récompensée par les prestigieux prix Utopiales, Imaginales et Grand Prix de l’Imaginaire.

1 édition pour ce livre

2018 Editions Seuil

Française Langue française | 224 pages | ISBN : 2021395618

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

2 commentaires

  • Luciole Ecarlate Le 01 Août 2018 à 22:43
    J'ai rarement lu une œuvre aussi forte et aussi dure. Justine Niogret, avec la plume acérée et magnifique qu'on lui connait bien, fait le récit d'une enfance et d'une adolescence dévastées, conte la bravoure et la rage d'une survivante. Trigger warning: maltraitance et pédophilie. Une lecture difficile mais essentielle.
  • MikaTolstoi Le 12 Août 2018 à 19:19
    Pour ma part, je n'avais jamais rien lu d'aussi dur. Il faut se forcer à se rappeler que c'est un roman inventé sinon... surtout que Niogret utilise beaucoup de détails de sa vie réelle. Comme dit le résumé, ce livre marque.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !