Un bon écrivain est un écrivain mort

de Guillaume Chérel (2016)

Synopsis

Moyenne

13.4

25 votes

MOYEN

Un journaliste doit animer une conférence littéraire à Saorge, un ancien monastère franciscain transformé en résidence d’auteurs. Seront là Michel Ouzbek, Christine Légo, Amélie Latombe, Delphine Végane, Frédéric Belvédère… Une dizaine d’écrivains connus, plus quelques auteurs régionaux. Le tortillard est arrivé à l’heure, comme prévu. Tout était prévu, en fait : la rencontre devant un public ravi de voir des écrivains de best-sellers, le déroulé du débat sur la « véracité dans l’art d’écrire », le cocktail dînatoire puis la séance de dédicaces.
Mais rien ne s’est passé selon le programme.
Une fois au monastère, l’histoire a dérapé.
Les écrivains connus ont disparu, les uns après les autres.
C’est bien connu, un bon écrivain est un écrivain mort.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2018 Editions J'ai Lu

Française Langue française | 254 pages | Sortie : 7 Mars 2018 | ISBN : 9782290154526

2016 Editions Mirobole (Horizons Noirs)

Française Langue française | 224 pages | Sortie : 15 Septembre 2016 | ISBN : 9782375610329

D'autres livres dans ce genre

7 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

4 commentaires

  • joyeux-drille Le 29 Octobre 2016 à 15:38
    Chérel revisite "les Dix petits nègres" avec les écrivains actuels les plus en vue. Une satire du monde littéraire assez vacharde et très amusante où l'auteur propose un constat pertinent sur l'évolution de l'édition : littérature et écriture sont deux choses différentes et le nivellement va se poursuivre. On rit de bon coeur aux caricatures de ces écrivains parisiens largués dans le Mercantour.
  • Abracadabooks Le 02 Février 2017 à 10:42
    À se demander si la caricature n'est pas aussi un moyen détourné de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Les portraits y sont excessifs mais vrais, parfois gênants mais souvent drôles. Guillaume Chérel reprend les codes du policier de salon, hommage aux Dix petits nègres d'Agatha Christie. Un roman à lire sous la couverture, pour profiter des frimas de saison !
  • Callysse Le 30 Août 2017 à 10:49
    J'étais un peu perdue au début car je n'ai lu aucun des 10 écrivains parodiés mais après quelques recherches j'ai fini par mieux rentrer dans l'histoire. J'ai bien aimé l'idée de refaire une comptine façon 10 petits nègres mais j'ai été déçue par la fin qui part un peu en live et qui ne suit plus du tout la comptine alors que c'était une très bonne idée. Et puis y a pas vraiment de fin. Dommage!
  • Panda Laveur Le 19 Avril 2019 à 01:13
    Un excellent début mais une fin en eau de boudin qui gâche l'ensemble. Un roman qui n'atteint jamais son potentiel, dommage

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !