Dhampire

de Scott Baker (1982)

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Quand David prend la route dans sa camionnette avec sa réserve de drogue et ses hallucinations, on peut encore se croire en plein dans la Californie des années 60. Mais le voyage tourne au mauvais trip, les images sont d'un grotesque sauvage et effrayant qui rappelle les chansons les plus torturées de Jim Morrison.
David n'est pas qu'un trafiquant de cocaïne, c'est aussi un éleveur de serpents, et surtout le descendant aussi bien de la Comtesse Bathory que de Vlad Dracul. Par une convention américaine, un peu tirée par les cheveux mais habituelle (les mutants africains d'Octavia Butler, voire la Tribu perdue d'Israël pour les Mormons !), les derniers descendants de la famille roumano-hongroise se retrouvent aux USA, au centre d'une toile d'araignée satanique qui vise le monde entier, au-delà même des limites de la chrétienté où se sont développées les croyances aux vampires. C'est le même genre de fantastique cosmique que dans Malpertuis. David, héros manipulé, se retrouve entraîné par ses origines dans une lutte à mort (et au-delà !), provoquée par son père, vampire réformateur aux idées avancées. L'idée est frappante, les rebondissements foisonnent — j'ai pourtant fini par me lasser un peu de l'accumulation de séquences dans les univers magiques, où je perdais de vue le lien avec la réalité commune.

Titre original : Dhampire (1982)

1 édition pour ce livre

1982285 Editions Seghers (Les Fenêtres de la nuit)

Française Langue française | Traduit par Patrick Berthon | 285 pages

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !