L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard

de Isabelle Duquesnoy (2017)

Synopsis

Moyenne

17.2

24 votes

TRES BON

« Pute borgnesse ! » Victor Renard n’eut jamais de chance avec les femmes. À commencer par sa mère, l’épouvantable Pâqueline, qui lui reprochait d’être venu au monde en étranglant son frère jumeau de son cordon ombilical. Puis ce fut Angélique, la prostituée, qui se moquait des déclarations enflammées de Victor et de sa difformité, comme de sa « demi-molle ». Victor échappe pourtant à sa condition misérable : il devient embaumeur. Avec les cadavres, au moins, le voilà reconnu. Et en ces temps troublés, quelle meilleure situation ? Les morts, après la Révolution, ne manquent pas dans Paris… Mais le sort le rattrape et l’épingle, comme le papillon sur l’étaloir. Face à ses juges et à la menace de la guillotine, Victor révèle tout : ses penchants amoureux, les pratiques millénaires de la médecine des morts, le commerce des organes et les secrets de sa fortune. Où l’on découvrira que certains tableaux de nos musées sont peints avec le sang des rois de France… Auteur d’ouvrages historiques, Isabelle Duquesnoy a consacré dix ans de sa vie à ce roman, sans se soucier de savoir s’il serait publié. Elle a fait de cette obsession son chef-d’oeuvre.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2018 Editions Points (Grands romans)

Française Langue française | 470 pages | Sortie : 7 Juin 2018 | ISBN : 9782757871720

2017 Editions de La martinière

Française Langue française | 528 pages | ISBN : 2732483540

D'autres livres dans ce genre

8 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

7 commentaires

  • Augustine Barthelemy Le 16 Octobre 2017 à 11:26
    Le récit de la vie de Victor Renard est truculent. Bien documenté, on y apprend les méthodes d'embaumement, décrites avec précision, et l'utilisation des mumies dans la peinture. Le style d'écriture est agréable, et rend fidèlement l'atmosphère empuanti de Paris et les mœurs de l'époque. Les personnages secondaires sont géniaux, spécialement Pâqueline Renard, une des pires mères de la littérature.
  • kateginger63 Le 16 Novembre 2017 à 17:10
    Un jeune souffre-douleur dans le cloaque parisien! Familière de l'époque de fin de 18e siècle, je me suis délectée des scènes de la vie quotidienne, les dialogues au français argotique, une plongée dans le Paris des petites gens qui "ne se la racontent pas", mais où tout fourmille, grouille... Fans de romans historiques, jetez-vous dessus!
  • Mayaa88 Le 22 Février 2018 à 13:23
    Une collègue m'a prêté ce livre et il m'a beaucoup rappelé "Le Parfum" de Patrick Süskind même si ce n'est pas exactement la même chose. J'ai trouvé certains passages un peu long, d'autres plus intéressants et d'autre un peu horribles. Ce n'est pas un coup de cœur mais une bonne lecture, même si j'ai trouvé la fin un peu trop rapide
  • cathumeow Le 05 Août 2018 à 19:35
    Grotesque, cruel et poétique à la fois. L'embaumeur est avant tout une histoire d'amour et a réveillé chez moi beaucoup de choses. Le narrateur est attachant, les autres personnages à mourir de rire. Je regrette juste la fin un peu précipitée à mon goût ainsi qu'un démarrage qui peut sembler lent par moments.
  • Alex-Mot-à-Mots Le 09 Octobre 2018 à 16:00
    Victor Renard nous livre sa confession sur son crime. Il débute son récit devant le Tribunal Révolutionnaire en commençant par sa naissance fratricide. Songé-e-s, braves citoyen-ne-s : son cordon ombilicale s’est enroulé autour du cou de son jumeau, tuant Ange par inadvertance. Depuis, sa mère n’a de cesse de le lui reprocher, en lançant devant elle des fèves quand elle s’adresse à lui. Victor,
  • Isa De la Montalay Le 27 Décembre 2018 à 20:42
    La vie truculente d'un souffre-douleur devenu par le plus grand des hasards embaumeur.Un destin qui n'est pas sans rappeler celui de Grenouille dans le célèbre roman de Süskind. L'histoire d'une vie rocambolesque, faite de rencontres étonnantes, qui conduira Victor à la réussite sociale mais aussi devant les jurés. On patauge dans la fange de ce 18e siècle parisien avec horreur et délice ! Génial.
  • Cannetille Le 08 Mai 2019 à 11:17
    Admirablement documenté. Nous fait revivre l’Histoire au travers des mille détails de la vie quotidienne, parfois triviaux, tous constitutifs d’une réalité et d’une certaine conception de la vie et de la mort. Oubliez vite vos repères contemporains et laissez vous entraîner dans cette plongée captivante dans l’ordinaire de la fin du 18e siècle : un ordinaire qui ne manquera pas de vous estomaquer.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !