La Chevelure

de Guy de Maupassant (1884)

Synopsis

Moyenne

16.0

7 votes

BON

«J'avais eu quelques maîtresses sans avoir jamais senti mon coeur affolé par le désir ou mon âme meurtrie d'amour après la possession.
C'est bon de vivre ainsi.
C'est meilleur d'aimer, mais terrible.»
Guy de Maupassant

Un collectionneur se laisse tenter par un meuble ancien et l'achète. Au bout de quelques jours, il y découvre un double-fond : une chevelure de femme y est dissimulée. Commence alors une histoire de désir et de démence pour l'homme en proie à ses obsessions et fantasmes.
Écrite en 1884, cette nouvelle de Maupassant - dans la lignée du Horla et de ses contes sur la folie - se heurte à la passion, au désir de possession et à une sensualité trouble.

«Maupassant a mis toute une oeuvre à tourner autour de la mort et de son image.»
Pierre Assouline

C'est avec des images d'une grande intensité dramatique que Charlotte Mollet a illustré La Chevelure. Ses dessins et collages renvoient à la solitude du héros, à la froideur d'un monde devenu pour lui hostile.

1 édition pour ce livre

2006 Editions Complexe (La Plume & le Pinceau)

Française Langue française | 73 pages

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !