Si rude soit le début

de Javier Marias (2016)

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Madrid, 1980 : après quarante années de dictature, le vent du changement souffle sur la société espagnole. Le jeune Juan de Vere vient de trouver son premier emploi en tant que secrétaire privé du célèbre réalisateur et scénariste Eduardo Muriel. Celui-ci lui présente sa femme, la belle et inquiétante Beatriz Noguera, lui fait connaître son cercle d’amis et lui ouvre sans le savoir une porte dérobée sur son intimité et ses souvenirs. D’abord fasciné par la vie de son patron, Juan découvre pourtant progressivement que le brillant décor a un envers bien plus obscur : pourquoi Eduardo Muriel déteste-t-il sa femme? Où se rend cette dernière lors de ses longues promenades en ville sans but apparent? Qui est en réalité le docteur Van Vechten, ce vieil ami de la famille, et faut-il croire ce qu’on raconte à son sujet? Le jeune secrétaire va essayer d’éclaircir ces mystères, et bien d’autres, au cours d’une enquête captivante qui servira de cadre à son éducation sentimentale, dans ces années où Madrid s’est transformé en une interminable fête. Après le succès mondial de Comme les amours (Gallimard, 2013), Javier Marías signe à nouveau une éblouissante fable moderne sur les frontières souvent incertaines entre la passion et la haine, entre la justice et le désir de vengeance, entre l’oubli et l’impossibilité du pardon.

Titre original : Asi empieza lo malo (2014)

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2016 Editions Gallimard (Du monde entier)

Française Langue française | 575 pages | Sortie : 1 Décembre 2016 | ISBN : 2070178218

2017 Editions Penguin books

Anglaise Langue anglaise | Traduit par Margaret Jull Costa | 512 pages | Sortie : 2 Mars 2017 | ISBN : 9780241972823

D'autres livres dans ce genre

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • viduite Le 04 Mai 2017 à 08:25
    Dans ce nouvel opus, Javier Marías nous entraîne avec verve et comique dans l'imposture de la mémoire. À travers le récit d'une double trahison, Si rude soit le commencement dresse un portrait rugueux de l'Espagne durant la transition après la dictature. Dans ce dense et magnifique roman, Marías poursuit surtout sa réflexion sur les illusions qui nous constitue.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !