Au Royaume des femmes, suivi de Ariadna, Monseigneur et Le Meurtre

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Anna se coucha sans se déshabiller et sanglota de honte et d'ennui. Le plus vexant, le plus bête, pensait-elle, c'était que ses pensées d'aujourd'hui au sujet de Piménov étaient honnêtes, élevées, nobles, et cependant elle sentait que Lyssévitch et même Kryline lui étaient plus proches que Piménov et tous les ouvriers pris ensemble. Elle pensait que s'il était possible de représenter la longue journée qu'elle venait de vivre sur un tableau, tout ce qu'il y avait eu de laid et de vulgaire [...] compterait pour de vrai, tandis que les rêves et les conversations sur Piménov se détacheraient de l'ensemble comme un passage faux, forcé. Et elle pensait aussi qu'il était trop tard pour qu'elle pût rêver de bonheur, que pour elle tout était perdu.
TCHEKHOV.

Quatre nouvelles. Tchekhov tel qu'en lui-même : peintre inspiré d'une société russe en déclin. Au royaume des femmes ou vingt-quatre heures de la vie d'une jeune héritière qui découvre l'ennui sur le versant du bonheur. Ariadna ou la passion destructrice. Monseigneur : le conte grinçant d'une ascension sociale. Le Meurtre, enfin, ou l'enfer de la misère.
Quatre nouvelles pour raconter la vacuité des âmes. Histoires roses et sombres histoires. Quand la vie cesse d'être un roman.

1 édition pour ce livre

1992 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | Traduit par Vladimir Volkoff | 153 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !