Homère et les femmes suivi de L'Hellénisme

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

"Je ne serai pas un de ces vieux professeurs d'Oxford desséchés. Je serai poète, écrivain, dramaturge. D'une façon ou d'une autre, je serai célèbre, quitte à avoir mauvaise réputation." L'auteur de ces lignes, le jeune Wilde, est l'un des plus brillants étudiants d'Oxford, dont Thomas Wright décrit dans son introduction à ce volume l'exceptionnelle carrière intellectuelle, ponctuée de prix et d'honneurs. Vers 23 ans, Wilde écrivit ces deux textes, "Homère et les femmes" et "L'Hellénisme", restés inédits en français. La préface de Daniel Mendelsohn - l'auteur des "Disparus" est aussi un helléniste hors pair - montre combien l'idéal grec fut en fin de compte le seul cadre dans lequel les passions intellectuelles et affectives de Wilde, son sérieux et son dandysme, purent coexister pacifiquement. Comme il l'avait prédit, Wilde devait quitter Oxford pour Londres et la philologie pour la notoriété : ces deux textes constituent une sorte d'instantané du moment que tant de biographes cherchèrent à saisir.

1 édition pour ce livre

2010 Editions Flammarion (Climats)

Française Langue française | Traduit par Pascal Aquien | 139 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !