L'évangile selon Jacques Lucas

de Cyrille Audebert (2007)

Synopsis

Moyenne

16.6

9 votes

BON

"Jusqu’à ce jour, j’avais une idée assez précise de ce que pouvait être le bonheur : un appart dans un quartier chic, des toiles vendues à prix d’or avant même d'avoir été peintes, et Mélodie... Mélodie, le modèle que je rêvais depuis toujours de serrer dans mes bras, et qui venait de me rouler la pelle de ma vie…

Ouais, c’était sûrement ça, le bonheur.

Y avait bien cette « Ombre » au tableau, celle qui avait entrepris de nettoyer la ville de ses clochards d’origine maghrébine, mais c’était tellement loin d’ici, dans les rues sombres…

Et puis, ce matin-là, en rentrant, j’ai trouvé cet attroupement devant mon immeuble, et tous ces flics chez moi, à l’étage… C’est là que le cauchemar a commencé, et que les souvenirs de ma vie d’avant ont refait surface.

Et si l’assassin, c’était tout simplement moi, David Huxley…"

1 édition pour ce livre

2007 Editions Sindbadboy (Policier)

Française Langue française | 292 pages | ISBN : 295285730X

D'autres livres dans ce genre

3 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

5 commentaires

  • Fran61 Le 24 Septembre 2011 à 19:14
    Un serial killer, un immeuble bourré de passages secrets et une multitude de suspects au service d'une intrigue à rebondissements. Entre Michel Audiard, pour les savoureux dialogues à la "Tontons flingueurs", et Fred Vargas, pour les personnages attachants et fêlés. Un polar jubilatoire.
  • joyeux-drille Le 08 Février 2013 à 20:30
    J'ai plus vu un émule de San Antonio, omniprésence du sexe oblige. Je me suis bien amusé. Si l'intrigue n'est pas d'une originalité phénoménale, les pistes sont bien brouillées et ça tient debout. Les personnages sont truculents, effectivement, il y a un plaisir d'écriture qui se ressent, se partage à la lecture. Le côté drolatique sait laisser la place au suspense et à l'émotion quand il le faut.
  • marie doucet Le 19 Mai 2016 à 19:35
    Un serial killer et un bâtiment mystérieux. Une intrigue et un suspense qui ne vous laisse jamais vous installer dans une quelconque certitude. Ajoutez y des dialogues bourrés d'humour et des personnages haut en couleur : vous tenez "L'évangile selon Jacques Lucas". Réjouissant.
  • Mcchipie Le 05 Décembre 2018 à 15:23
    Un serial killer seme la terreur, avec en ligne de mire David Huxley. es pans de l'histoire sont assez tirés par les cheveux, par exemple sur Margot, ou sur Jacques Lucas, mais cependant, l'histoire est divertissante, fluide à lire et au fil des pages, on s'attache aux personnages principaux comme David ou Margot.
  • Sissie Le 31 Janvier 2019 à 17:44
    un super bon polar tour à tour glauque, sensuel, marrant... comme je les aime !

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !