La Maison de Rothschildallee

de Stefanie Zweig (2008)

Synopsis

Moyenne

11.0

1 vote

FAIBLE

Francfort à la Belle Époque. Johann Isidor Sternberg est un riche commerçant juif qui accomplit une ascension sociale spectaculaire et devient propriétaire d'un immeuble où il s'installe avec femme, enfants et domestiques. Fervent patriote, admirateur de l'empereur Guillaume II, il encourage dans sa famille les sentiments nationalistes et l'intégration, célébrant aussi bien les fêtes chrétiennes que les rites juifs. La guerre de 1914 va bouleverser son univers : son fils aîné Otto, qui vient d'avoir dix-huit ans, s'engage comme volontaire, prêt à sacrifier sa vie. Dans ce contexte difficile, l'antisémitisme ne tarde pas à resurgir dans la société allemande : l'empereur le favorise en permettant que soient dénombrés les juifs combattant au front, ce qui implicitement accrédite l'idée qu'ils seraient des " planqués ". Johann Isidor, qui traverse aussi une crise maritale, remet alors en question son patriotisme... Une nouvelle fois, Stefanie Zweig déploie des trésors d'humour, de finesse psychologique, de tendresse sans concession et d'acuité mêlée de retenue pour retracer le destin de cette famille juive et bourgeoise. Par ce biais, elle dépeint d'une plume particulièrement alerte le tableau d'une Allemagne traditionnelle qui entre brusquement dans la modernité avant de basculer - et le monde avec elle - dans l'horreur du siècle qui point.

Titre original : Das Haus in der Rothschildallee (2007)

1 édition pour ce livre

2008 Editions du Rocher (Grands romans )

Française Langue française | Traduit par Jean-Marie Argelès | 233 pages | ISBN : 2268066010

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !