Les oranges ne sont pas les seuls fruits

de Jeanette Winterson (1991)

Synopsis

Moyenne

13.7

34 votes

MOYEN

"Ma mère n'avait pas d'opinions nuancées. II y avait ses amis et ses ennemis. Ses ennemis étaient : le Diable (sous toutes ses formes), les Voisins d'à côté, le sexe (sous toutes ses formes), les limaces. Ses amis étaient : Dieu, notre chienne, tante Madge, les romans de Charlotte Brontë, les granulés antilimaces, et moi, au début." Les oranges ne sont pas les seuls fruits recrée sur le mode de la fable l'enfance de Jeanette, double fictionnel de l'auteur. A la maison, les livres sont interdits, le bonheur est suspect. Seul Dieu bénéficie d'un traitement de faveur. Ce premier roman nourri par les légendes arthuriennes ou la Bible célèbre la puissance de l'imaginaire. Tout semble vrai dans ce récit personnel mais tout est inventé, réécrit, passé au tamis de la poésie et de l'humour. Publié en 1985 en Angleterre, Les oranges ne sont pas les seuls fruits a connu un immense succès, devenant rapidement un classique de la littérature contemporaine et un symbole du mouvement féministe.

Titre original : Oranges are not the only fruit (1985)

6 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2013 Editions Points

Française Langue française | Traduit par Kim Trân | 245 pages

2012 Editions de l'Olivier

Française Langue française | 230 pages

2012 Editions de l'Olivier (Littérature étrangère)

Française Langue française | 234 pages | ISBN : 2879299772

2014 Editions Vintage

Anglaise Langue anglaise | 240 pages

2001 Editions Vintage

Anglaise Langue anglaise | 171 pages

1991 Editions Vintage

Anglaise Langue anglaise | 171 pages | Sortie : 1er janvier 1985 | ISBN : 0099935708

D'autres livres dans ce genre

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !