Route 666 / Les culbuteurs de l'enfer

de Roger Zelazny (1969)

Synopsis

Moyenne

15.4

27 votes

BON

C'est l'ennemi public n° 1. L'individu le plus dangereux des Etats Unis. Le seul assez fou pour traverser l'Enfer qui sépare Los Angelès de Boston. Le seul capable d'apporter des secours aux pestiférés de la côte Est. Pour le convaincre, les autorités lui donnent le choix : mourir sur la chaise électrique ou s'embarquer dans une mission suicide. Hell Tanner le dernier des Anges à moto n'hésite pas et fonce à travers le continent dévasté par la guerre atomique. Mais ira-t-il jusqu'au bout ?

Titre original : Damnation Alley (1969)

5 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2018 Editions Mnémos (Hélios)

Française Langue française | 219 pages | Sortie : 18 janvier 2018

2001 Editions Denoël (Présence du futur)

Française Langue française | 171 pages

1974 Editions Champ Libre (Titre SF)

Française Langue française | Traduit par François Lasquin | 252 pages

1974 Editions Chute Libre

Française Langue française | 250 pages

2015 Editions Akibooks

Anglaise Langue anglaise | 182 pages

D'autres livres dans ce genre

9 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • SunnyBobLiveTV Le 12 Juillet 2018 à 21:13
    J'ai adoré l'écriture très poétique de Roger Zelazny, qui nous invite à contempler la nature qui nous entoure avant que l'homme ne l'abime davantage.
  • Choupaille Le 01 Septembre 2019 à 15:55
    Amateurs de roadtrips post-apo, de grosses bestioles et d'anti-héros scandaleusement badass, cherchez plus : Route 666 est là pour vous. Ça décoiffe, ça fait crisser les pneus et ç'a beau être hyper linéaire, ça passe crème. Pour du Mad Max en (beaucoup) mieux et avant l'heure, passez la seconde et foncez !
  • Paul_Clement Le 30 Mai 2021 à 17:46
    Lors d'un passage court mais particulièrement descriptif, l'auteur nous invite à imaginer "Un tableau. Plus d'intrigue et plus de personnages". Cette citation illustre pourtant mon ressenti sur tout le roman : un héros plat et inintéressant qui traverse des aventures survolées et anecdotiques. Une immersion zéro et un univers post-apo qui apparaît aujourd’hui bien pauvre. Grosse déception...

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !