La petite fille qui en savait trop

de Peter May (2019)

Synopsis

Moyenne

17.5

8 votes

TRES BON

Bruxelles, 1979. Alors que Neil Bannerman, un journaliste d’investigation envoyé par le Edinburgh Post, découvre les us et protocoles de la jeune Communauté européenne, un homme d’un tout autre calibre arrive lui aussi du Royaume-Uni. Ancien combattant des forces armées britanniques, Kale est devenu un tueur professionnel redoutable et s’il a rejoint le continent c’est pour une exécution. Un crime qui serait parfait si une étrange petite fille, incapable de parler ni d’écrire, mais extraordinairement douée en dessin, n’en était le témoin. Tania saura-t-elle donner un visage à l’assassin de son père ? En aura-t-elle le temps ?

Titre original : The Man With No Face (1982)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2019 Editions du Rouergue (Noir)

Française Langue française | Traduit par Ariane Bataille | 384 pages | Sortie : 1 Mai 2019 | ISBN : 9782812617805

2019 [E-book] Editions du Rouergue

Française Langue française | 384 pages | Format : ePub | ISBN : 9782812617805

2019 Editions Quercus

Anglaise Langue anglaise | 416 pages | Sortie : Juillet 1981 | ISBN : 9781635061222

D'autres livres dans ce genre

2 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Le coin lecture de Nath Le 13 Mai 2019 à 20:40
    un de mes auteurs préférés, je te conseille "la trilogie écossaise" un bijou
  • joyeux-drille Le 18 Août 2019 à 19:55
    Un roman de jeunesse paru il y a près de 40 ans, à la résonance très actuelle : la place de la Grande-Bretagne dans l'Europe. Un véritable polar politique, qui dresse un portrait acerbe du microcosme bruxellois, qui évoque la mission du journalisme, mais aussi la difficulté à marier politique et morale. Et puis, il met en scène un personnage autiste, à une époque où ce mot était encore peu connu.
  • LeoLabs Le 28 Mai 2020 à 14:28
    J'ai beaucoup aimé cette lecture. Un polar sous fond de journalisme et d'espionnage qui a 40 ans mais qui n'en souffre aucunement. C'est efficace, intelligent, et la plume est superbe. Néanmoins, J'aurai aimé passer plus de temps avec Tania, la petite autiste si attachante. Je pensai qu'elle serait au cœur du roman, mais elle reste sur un plan secondaire. (Lu en VO).

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !