Le vieux jardin

de Sok-Yong Hwang (2005)

Synopsis

Moyenne

15.8

6 votes

BON

Libéré après dix-huit ans de prison, l'opposant politique O Hyônu apprend que Han Yunhi, la femme qu'il a aimée, est morte. Elle lui a laissé des lettres, son journal, des carnets et des dessins. Désemparé, perdu dans une Corée qui a considérablement changé, O Hyônu se remémore ses années d'utopie et de lutte clandestine, sa rencontre avec Han Yunhi, leurs quelques mois d'idylle hors du temps, puis les années d'enfermement. Surtout, il se plonge, passionnément, dans le journal que Han Yunhi a écrit pour lui durant toutes ces années, revivant l'itinéraire de la jeune artiste peintre des années 1970 aux années 1990, son implication dans un réseau de résistants, son séjour en Allemagne, la chute du mur de Berlin... Se dessine alors un magnifique portrait de femme.
Hwang Sok-yong définit cette magistrale œuvre romanesque, à caractère fortement autobiographique, comme « le portrait d'une génération qui a voulu réaliser le rêve d'une vie meilleure ».
Publié pour la première fois en France en 2005, le Vieux Jardin a été adapté au cinéma en 2007, sous le même titre, par Im Sang-soo.

Titre original : Orae-doen jeongwon (2000)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2010 Editions Zulma

Française Langue française | Traduit par Jeong Eun-Jin et Jacques Batilliot | 689 pages

2007 Editions France Loisirs

Française Langue française | Traduit par Jeong Eun-Jin et Jacques Batilliot | 782 pages | Sortie : Février 2007 | ISBN : 978-2-7441-9934-9

2005 Editions Zulma

Française Langue française | 573 pages

D'autres livres dans ce genre

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Anassete Le 03 Août 2012 à 11:37
    Un roman dense qu'il vaut mieux lire par petits bouts pour éviter l'overdose. Un autre regard sur notre monde, très communiste mais aussi une leçon de vie.
  • L'Oli Fant Le 05 Septembre 2017 à 07:59
    Une lecture assez difficile : le rythme est lent et il faut parfois s'accrocher car l'auteur opère des sauts dans le temps au fil de la pensée. Mais ça vaut vraiment le coup. Avec un résumé de l'histoire de la Corée contemporaine à côté, on en apprend beaucoup sur le pays à travers une expérience individuelle. Et il se dégage un aura d'eden de cette maison et son jardin perdus dans la campagne...
  • Murasaki Le 04 Avril 2019 à 20:49
    Un récit bouleversant. J'ai eu beaucoup de mal à quitter les personnages en arrivant au bout de ma lecture.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !