Histoires d'amour de l'Histoire de France, tome 7 : Napoléon et les femmes

de Guy Breton (1965)

Synopsis

Moyenne

15.0

1 vote

BON

Le portrait de Napoléon qui sera proposé dans ce livre surprendra sans doute.
C'est que les historiens tristes, graves et compassés ont dénaturé la véritable figure de l'Empereur. Soucieux de le peindre sous les traits d'un demi-dieu, ils ont volontairement omis de nous le montrer sous son aspect le plus humain, c'est-à-dire dans un lit avec une dame.
Or, Napoléon adore les femmes. Elles l'obsèdent. Pour aller les retrouver, il laisse ses dossiers, ses plans de bataille, ses soldats, ses maréchaux. Pour les attirer, il leur distribue des milliards de notre monnaie. Pour les séduire, il leur écrit des milliers de lettres d'amour. Pour les caresser, il leur consacre tant de jours et tant de nuits qu'on se demande où il trouve le temps de diriger son empire et de faire la guerre...
Sait-on qu'à lui tout seul, il a eu plus de maîtresses que Louis XV, François Ier et Henri IV réunis?...
La compagnie des femmes lui est à ce point indispensable qu'il est impossible de comprendre son caractère si l'on refuse de le voir s'ébattre sur une courtepointe. Avec ses belles amies, il montre, en effet, l'une de ses qualités essentielles: la gaminerie.
Cette gaminerie qui le pousse à jouer à saute-mouton sur la pelouse de la Malmaison avec les demoiselles de la Cour, à se cacher sous des coussins pour faire rire Mlle George, à s'habiller en bourgeois pour aller nuitamment retrouver une maîtresse en ville, à se promener dans Paris sous un déguisement en compagnie de Marie Walewska ou à courir, pieds nus, dans les couloirs de Fontainebleau à la poursuite d'une jolie lectrice de l'Impératrice dont la fesse bien placée l'a mis de bonne humeur...
Toutes ces femmes ne se contentent pas de lui donner quelques instants de plaisir. Certaines ont une influence considérable sur sa destinée: Joséphine lui permet d'avoir le commandement en chef de l'armée d'Italie, Pauline Fourès l'aide à reconquérir son prestige en Egypte, Désirée Clary est son efficace complice dans le coup d'Etat du 18 brumaire, etc.
Nous voilà loin de la Légende...
Bien entendu, ce portrait un peu insolite d'un Napoléon gamin et coureur de jupons n'était possible qu'à la condition expresse de l'étayer sur des preuves irréfutables. C'est pourquoi il m'a paru souvent indispensable de citer longuement les témoins des scènes les plus extraordinaires.
On pourra ainsi constater que Napoléon n'avait pas toujours la main dans l'échancrure de son gilet...

1 édition pour ce livre

1965 Editions Presses pocket

Française Langue française | 379 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !