La disparition

Synopsis

Moyenne

15.4

45 votes

BON

Trahir qui disparu, dans La disparition, ravirait au lisant subtil tout plaisir. Motus donc, sur l'inconnu noyau manquant - "un rond pas tout à fait clos, finissant par un trait horizontal"-, blanc sillon damnatif où s'abîma Anton Voyl, mais d'où surgit aussi la fiction. Disons, sans plus, qu'il a rapport à la vocalisation. L'aiguillon paraîtra à d'aucuns trop grammatical. Vain soupçon : contraint par son savant pari à moult combinaisons, allusions, substitutions ou circonclusions, jamais G.P. n'arracha au banal discours joyaux plus brillants ni si purs. Jamais plus fol alibi n'accoucha d'avatars si mirobolants. Oui, il fallait un grand art, un art hors du commun, pour fourbir tout un roman sans ça !

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2017 Editions Gallimard (L'imaginaire)

Française Langue française | 313 pages | Sortie : Décembre 2017 | ISBN : 9782070715237

1989 Editions Gallimard (L'imaginaire)

Française Langue française | 316 pages | ISBN : 207071523X

1989 Editions Gallimard (L'imaginaire)

Française Langue française | 316 pages | ISBN : 207071523X

6 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

8 commentaires

  • Chébérith Le 17 Janvier 2015 à 18:00
    Je n'ai pas vraiment apprécier de lire "la disparition" mais j'ai été tellement impressionné qu'une telle oeuvre existe... Même si l'histoire n'est pas à mon gout je le conseil vraiment, écrire un livre entier sans une seule fois la lettre E c'est très impressionnant !
  • Claudiaventure Le 05 Novembre 2015 à 19:07
    Quelle performance littéraire
  • oriane0102 Le 01 Février 2016 à 20:26
    La prouesse de l'auteur est incroyable! Le début de l'histoire était pour moi flou, je ne comprenais pas trop ce qui se passait mais finalement j'ai été embarqué dans une histoire étrange, où tout disparaît... même une lettre!
  • TYBOR Le 10 Août 2016 à 15:30
    Perec était un magicien des mots. La Disparition était son chapeau.
  • lectriceanonyme Le 14 Mai 2017 à 23:43
    Fascinée par la prouesse littéraire, je fus vite lassée par une histoire qui m'a ennuyé et le recours à d'autres langues pour ne point employer la lettre proscrite. J'ai cependant apprécié certains détournements de textes et expressions connus afin de satisfaire la réalisation du lipogramme ainsi que les allusions au "E" (qui ne suffirent pas à déceler l'objet de la disparition pendant longtemps).
  • Liverté Le 04 Mai 2018 à 10:24
    Je salue la performance, et bien qu'il soit très difficile de rentrer dans l'histoire de l'oeuvre, elle garde en poétique et en majesté. Pour toutes ces raisons, 13/20
  • Shouko Le 05 Septembre 2018 à 20:29
    Alors il est méga compliqué a lire c'etait horrible !!! Plus jamais, plus jamais !!!!!
  • Fred K Le 21 Avril 2019 à 10:12
    Roman idéal à lire un dimanche de Pâques, c'est dans le ton pour une chasse aux E.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !