La petite pièce hexagonale

de Yôko Ogawa (2004)

Synopsis

Moyenne

15.5

30 votes

BON

Dans les vestiaires d'une piscine, une jeune femme est soudain attirée par une inconnue pourtant banale, effacée et silencieuse. Quelques jours plus tard, elle croise à nouveau l'inconnue qui marche dans la rue accompagnée d'une vieille dame et, fascinée, elle les suit à travers la ville jusqu'à une loge de gardien au milieu d'un parc. A l'intérieur, les deux femmes sont assises sur des chaises, elles semblent attendre leur tour. La plus âgée se lève, entre dans une haute armoire hexagonale : la petite pièce à raconter...
Etrange et obsédante, cette courte histoire fait appel à la poésie et à l'imaginaire pour évoquer les mystères de l'introspection, de la confession et de la psychanalyse.

Titre original : Rokukakukei no kobeya (1994)

1 édition pour ce livre

2007 Editions Babel

Française Langue française | 109 pages

D'autres livres dans ce genre

6 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

5 commentaires

  • Mélo Le 15 Mars 2013 à 00:21
    j’ai beaucoup-beaucoup aimé.
  • Touloulou Le 02 Avril 2013 à 09:41
    J'ai découvert Yoko Ogawa avec ce titre qui se lit très vite. Un style très fluide et pourtant qui prend son temps, une attention aux détails et une dose de mystère jamais tout à fait résolu. Un beau petit roman !
  • Koalivre Le 09 Août 2014 à 21:57
    Mon premier Ogawa! Il ne se passe pas énormément de choses dans ce roman... Pourtant j'ai été happée, je suis très heureuse de l'avoir lu et d'avoir découvert cette auteure
  • Arsinoai Le 12 Mai 2019 à 16:57
    C'est le premier récit que je lis de cette autrice et j'ai vraiment adoré. L'ambiance mystérieuse, le réalisme des personnages et le style d'écriture étaient impeccables. La nouvelle reste très introspective donc c'est sûre que ça ne peut pas plaire à tout le monde.
  • Murasaki Le 14 Octobre 2019 à 23:39
    J'aime beaucoup l'univers de Yoko Ogawa et cette fois encore j'ai été ravie. Ce fut une lecture bienfaisante, étrangement. Il n'y avait rien de dérangeant comme c'est souvent le cas chez Ogawa, alors même que le sujet aurait pu être prétexte à raconter des histoires un peu sombres ou glaçantes. Mais non, les confessions de la narratrice sont très normales. le roman est réconfortant et inspirant.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !