Les tendres plaintes

de Yoko Ogawa (2010)

Synopsis

Moyenne

15.8

32 votes

BON

Blessée par l'infidélité de son mari, Ruriko décide de disparaître. Elle quitte Tokyo et se réfugie dans un chalet en pleine forêt où elle tente de retrouver sa sérénité. Ruriko est calligraphe. Non loin, dans un autre chalet, s'est installé Nitta, un ancien pianiste de renom devenu facteur de clavecins, un homme habité par un calme particulier qui semble absorber les sons des instruments qu'il fabrique. Bien qu'assisté chaque jour dans son ouvrage minutieux par une jeune femme prénommée Kaoru, il vit seul avec un vieux chien aveugle et sourd. Invitée en ces lieux par Kaoru, la calligraphe observe et s'interroge sur la relation du facteur et de son aide. Ainsi elle apprend que Nitta ne peut plus jouer en présence d'autrui, que seule persiste en lui la capacité de vivre avec des sons invisibles. Mais, un matin, la calligraphe surprend Nitta installé au clavecin jouant "Les Tendres Plaintes" pour Kaoru. Ecrites en 1996, "Les Tendres Plaintes" contiennent tous les éléments révélateurs de la personnalité littéraire de Yoko Ogawa. Le regard porté sur la nature, sur ses sonorités, l'intensité de ses nuits, l'indicible solitude des êtres et leurs relations fugitives donnent à cette histoire une étrange résonance : celle qui prend source au coeur de l'inconscient.

Titre original : Yasashii uttae (1996)

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2014 Editions Babel

Française Langue française | 241 pages | Sortie : 3 Septembre 2014

2010 Editions Actes Sud

Française Langue française | Traduit par Rose-Marie Makino, Yukari Kometani | 238 pages

D'autres livres dans ce genre

7 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

5 commentaires

  • L'ivre d'ailleurs Le 30 Septembre 2014 à 09:32
    http://www.livredailleurs.blogspot.be/2014/09/les-tendres-plaintes.html
  • bookemixer Le 09 Avril 2015 à 09:57
    Ici, comme bien souvent, il est question de souffrance, de fuite, de recherche de soi, de douceur et de passion. Yoko Ogawa a cette faculté de nous envelopper d'une brume tendre, de sons enivrants, de réflexions personnelles... Et au centre de cet univers particulier se trouve un chalet dans un bois =) Je suis un inconditionnel.
  • Nephelion Le 14 Juin 2017 à 03:28
    Un roman magnifique tout en poésie. Si vous avez besoin de passer un moment calme, en lisant une plume douce et apaisante, c'est la lecture parfaite. Le titre colle parfaitement à l'ambiance du livre : un mélange de sentiments contraires et mélancoliques. C'est simplement super beau. Un coup de cœur.
  • Good Books Good Friends Le 05 Octobre 2017 à 12:16
    Un joli texte, très poétique, mais je n'arrive pas à être touchée par l'univers de Yoko Ogawa...
  • isalitdeslivres Le 10 Octobre 2019 à 21:29
    J'ai retrouvé tout ce que j'aime dans la littérature japonaise. Une lenteur poétique hors du temps mais pas du tout ennuyeuse.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !