Le faste des morts

Synopsis

Moyenne

15.9

14 votes

BON

Les trois nouvelles qui composent Le faste des morts appartiennent à la première période littéraire de Kenzaburô Ôé. Il avait alors une vingtaine d'années, et était à peine plus âgé que les personnages qu'il met en scène. Ces jeunes, et moins jeunes, antihéros, confrontés à une situation extrême, réelle ou métaphorique, subissent la violence sous ses diverses formes : la mort, la nausée, la mauvaise foi, la manipulation, la culpabilité. Dans une morgue, une maison de redressement, une famille en décomposition, un lycée ou un groupuscule d'extrême droite, les rapports de force, l'humiliation, la fascination et la domination sexuelle et politique règnent et brouillent l'univers mental des jeunes antihéros. Ces textes de Kenzaburô Ôé donnent à voir l'œuvre à venir, dans sa richesse, et sa cohérence. Il n'a alors que vingt-deux ans et fait preuve d'une maîtrise surprenante, associée à une véritable vision du monde.

Titre original : Shisha no ogori

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2017 Editions Gallimard (L'imaginaire)

Française Langue française | Traduit par René de Ceccatty et Ryôji Nakamura | 200 pages | Sortie : 23 mars 2017

2007 Editions Folio

Française Langue française | 195 pages | ISBN : 2070347397

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • Ada Le 10 Septembre 2017 à 14:58
    Un recueil d'histoires qui pourra en déranger certains mais qui, par son ton cru, est très révélateur de ce que l'auteur nous laisse à voir avec ces jeunes, à travers des thématiques différentes. C'est très intelligent, rien à redire. Cet auteur est un coup de coeur pour moi.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !