Treize années à la cour de Russie

Synopsis

Moyenne

14.7

3 votes

MOYEN

Arrivé en Russie en pleine révolution de 1905 et reparti en pleine guerre civile, le Suisse Pierre Gilliard (1879-1962) vécut dans l'intimité de Nicolas II, de son épouse Alexandra, de leurs quatre filles et de leur fils hémophile, dont il devint officiellement le précepteur en 1913. Tout en déplorant les erreurs de l'autocratie et l'influence de Raspoutine, il redoutait que la chute du tsarisme ne précipite le pays dans une sanglante anarchie.
La tourmente de l'histoire resserra ses liens avec les Romanov : après avoir partagé volontairement leur captivité, il fut séparé d'eux moins d'un mois avant leur exécution. Ce témoignage dans lequel puisèrent nombre d'historiens n'avait pas été republié depuis les années 1930. Servi par un style presque romanesque, c'est pourtant une saisissante réalité qu'il restitue dans un compte à rebours tragique.

1 édition pour ce livre

2013 Editions Payot (Petite bibliothèque - Histoire)

Française Langue française | 313 pages

2 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • BenedicteBiblio Le 08 Septembre 2017 à 12:08
    Un témoignage instructif, agrémenté de quelques photographies (Pierre Gilliard était un photographe amateur). Malgré une lecture parfois difficile pour ce qui est de certains passages, on en apprend davantage sur le quotidien des derniers Romanov. L'occasion de rencontrer une famille soudée (même dans la douleur de leur captivité à Tsarskoïe Selo, à Tobolsk puis dans la villa Ipatiev).

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !