De mort lente

de Michaël Mention (2020)

Synopsis

Moyenne

15.6

7 votes

BON

Ils sont partout, mais c'est un secret bien gardé. Dans votre nourriture, vos meubles, les jouets de vos enfants. Vous êtes empoisonné, mais vous ne le savez pas encore. Tant que leur degré de toxicité ne sera pas démontré, les perturbateurs endocriniens continueront de se répandre dans notre quotidien.

Il n'y a encore pas si longtemps, Marie, Nabil et leur fils étaient heureux. Philippe était un éminent scientifique. Franck était un journaliste réputé. Désormais, ils sont tous des victimes. Aucun d'eux n'est de taille à lutter contre le puissant lobby de l'industrie chimique. Tout ce qu'ils exigent, ce sont des réponses. Mais ils posent des questions de plus en plus gênantes...

C'est le début d'une guerre sans pitié, de Paris à Bruxelles, de la Bourse à la Commission européenne, où s'affrontent santé publique et intérêts privés.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2020 Editions Stéphane Marsan

Française Langue française | 400 pages | Sortie : 11 Mars 2020 | ISBN : 9782378340544

2020 [E-book] Editions Stéphane Marsan

Française Langue française | 416 pages | Format : ePub | Sortie : 11 Mars 2020 | ISBN : B084KH4JF4

D'autres livres dans ce genre

4 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Analire Le 16 Mars 2020 à 16:29
    Un récit immersif et éthique sur les perturbateurs endocriniens qui nuisent à la santé publique. Un roman noir accessible et bien écrit, qui aborde une thématique complexe d'une manière simplifiée et intéressante.
  • belette2911 Le 12 Juillet 2020 à 13:09
    C’est d’un réalisme saisissant, quasi un reportage journalistique, sauf que ce reportage est romancé pour faciliter son ingestion. Ne comptez pas le digérer, c’est de notre santé et de notre vie qu’il en est. Une fois de plus, l’auteur me marque au fer rouge. Glaçant. Dérangeant. Angoissant. Du grand art. Bon appétit, s’il nous en reste.
  • Petite•Âme•lit Le 31 Juillet 2020 à 20:55
    Les industriels nous entubent, c'est pas nouveau mais en faire un roman ça vaut le détour. Je suis plus "calée" sur le sujet des perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques, j'en ai fait ma guerre. Le livre n'en parle pas assez. Il faut descendre les grandes enseignes qui nous vendent du poison dans des emballages en or!!! Ma révolution arrivera peut-être avec ce type de romans commercialisés.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !